Home

Firefighters

Highlighted words reveal
definitions when selected.

Firefighters are exposed to a variety of workplace hazards throughout their employment. Not all environments they enter are familiar, which requires workers and supervisors to be prepared to assess various locations for hazards in an efficient manner. Even though firefighters work in emergency situations, they are not excluded from completing hazard assessments. While a written hazard assessment prior to the start of emergency work is not practical, the assessment itself still needs to be conducted as an essential part of keeping workers safe.

The Occupational Health and Safety Regulations provide an additional section of legislation that applies only to firefighters, which means the same requirements for all other workers and employers in the Northwest Territories and Nunavut apply. The main difference is that firefighters are permitted to work in flammable or explosive substance atmospheres, while other workers are not. Given the dynamic nature of firefighting, the Occupational Health and Safety (OHS) Program can drastically reduce the occurrence of workplace disease and illness through policies, standard operating procedures (SOPs), and standard operating guidelines (SOGs). The WSCC Code of Practice for Firefighters provides further detail on the additional legislation for firefighters, as well as information regarding OHS programs, hazard assessments, SOPs and SOGs, training, supervision, joint occupational health and safety committees, and equipment requirements. Additional protection for firefighters under the OHS Regulations includes:

  • definition of SOP as an operational directive that establishes a standard course of action for firefighters to follow;
  • requirements for developing procedures for firefighters, including: identifying standard firefighting functions; equipment and personnel needed to complete those functions; descriptions of typical emergency operations; the incident management system; and the personnel accountability system;
  • the requirement for employers to ensure firefighters receive training and written records of the training are kept;
  • the need for firefighting vehicles and equipment to be designed and operated to protect the health and safety of firefighters, and ensure personal protective gear is properly stored and transported as well as inspected and repaired by competent individuals;
  • the employer’s duty to provide and ensure firefighters use their personal protective equipment (PPE);
  • requirements for firefighters to work in teams with rescue teams on standby when fighting fires inside buildings;
  • the requirement for employers to provide and ensure firefighters entering structures use an approved and tested personal alert safety system device; and
  • the requirement for employers to provide and ensure firefighters use approved safety ropes, harnesses, and hardware appropriate for the job and adequate to protect the worker’s health and safety.

Occupational Health and Safety Regulations
R-039-2015

Part 26 FIRE AND EXPLOSION HAZARDS

Section 403 Flammable or explosive substance in atmosphere

403. (1) If a flammable or explosive substance is present in the atmosphere of a work site at a level that is more than 20% of the lower explosive limit of that substance, an employer shall not require or permit a worker to enter into or work at the work site.

(2) Subsection (1) does not apply to

(a) a fire fighter who has been trained under section 479; or

(b) a competent worker who meets the requirements of subsection (3) and who is acting in an emergency situation at the work site.

(3) An employer shall ensure that

(a) a competent worker referred to in paragraph (2)(b) is trained, equipped and works according to an approved standard;

(b) the training required by paragraph (a) is provided by a competent person; and

(c) a written record is kept of training delivered to a worker under paragraph (a).

Part 32 ADDITIONAL PROTECTION FOR FIREFIGHTERS

Section 476 Interpretation

476. In this Part,

"firefighter" has the meaning assigned to it by subsection 14.1(1) of the Workers’ Compensation Act ;

"firefighting vehicle" means a specialized vehicle that carries an assortment of tools and equipment for use by firefighters;

"Fire Marshal" means the Fire Marshal appointed under paragraph 2(1)(a) of the Fire Prevention Act .

[R-067-2015, s. 2]

Section 477 Application of part

477. (1) The Chief Safety Officer may, at the request of the Fire Marshal, exempt a volunteer fire department from being required to comply with any provision of this Part.

(2) If an exemption is given under subsection (1), it shall expire one year after the exemption is given.

Section 478 Plan for response to emergency incident

478. (1) In this section, "standard operating procedure" means an operational directive prepared by an employer that establishes a standard course of action for firefighters to follow in respect of emergency incidents to which firefighters could respond.

(2) An employer, in consultation with the Committee or representative or, if there is no Committee or representative available, the firefighters, shall develop a written plan that establishes procedures to be followed by firefighters in fighting fires.

(3) A plan required by subsection (2) must include

(a) identification of standard firefighting functions, including functions that must be performed simultaneously;

(b) the minimum number of firefighters required to perform safely each identified firefighting function, based on written standard operating procedures;

(c) the number and types of firefighting vehicles and firefighters required for the initial response to each type of incident;

(d) the total complement of firefighting vehicles and firefighters to be dispatched in response to each type of incident;

(e) a description of typical emergency operations, including alarm time, response time, arrival sequence and responsibility for initiating standard operating procedures necessary to protect the health and safety of firefighters;

(f) a description of the incident management system; and

(g) a description of the personnel accountability system.

(4) An employer shall

(a) ensure that a plan developed under subsection (2) is implemented; and

(b) make copies of the plan readily available to firefighters.

Section 479 Training of firefighters

479. (1) An employer shall ensure that

(a) a firefighter receives training necessary to ensure that the firefighter is able to safely carry out his or her duties;

(b) training required by paragraph (a) is provided by competent persons; and

(c) written records are kept of training delivered to each firefighter.

(2) An employer shall ensure that each firefighting vehicle used is operated by a competent operator.

Section 480 General standards for vehicles and equipment

480. An employer shall ensure that firefighting vehicles and other equipment for use in emergency operations are designed, constructed and operated so as to protect adequately the health and safety of firefighters and are maintained.

Section 481 Securing of equipment in vehicles

481. If equipment or personal protective equipment is carried within a seating area of a firefighting vehicle, an employer shall ensure that

(a) the equipment is secured

(i) by a positive mechanical means of holding the item in a stowed position, or

(ii) in a compartment with a positive latching door; and

(b) the compartment referred to in subparagraph (a)(ii) is designed to minimize injury to firefighters in the seating area of the vehicle.

Section 482 Inspection of firefighting vehicles and equipment

482. An employer shall ensure that

(a) firefighting vehicles and firefighting equipment are inspected by a competent person for defects and unsafe condition as often as is necessary to ensure that the vehicles and equipment can be safely operated;

(b) if a defect or unsafe condition is identified in a firefighting vehicle or firefighting equipment,

(i) steps are taken, without delay, to protect the health and safety of firefighters who could be endangered until the defect is repaired or the condition is corrected, and

(ii) as soon as is reasonably possible, the defect is repaired or the condition is corrected; and

(c) written records are, in respect of inspections carried out under paragraph (a),

(i) signed by the competent person who performed the inspection, and

(ii) kept at the work site and made readily available to the Committee or representative and the firefighters.

Section 483 Repair of firefighting vehicles

483. An employer shall ensure that

(a) repairs to firefighting vehicles are made in accordance with the vehicle manufacturer’s specifications and by qualified individuals; and

(b) written records are, in respect of repairs made under paragraph (a), kept at the work site and made readily available to the Committee or representative and the firefighters.

Section 484 Transportation of firefighters

484. (1) Subject to subsection (3), an employer shall ensure that

(a) firefighting vehicles are provided with safe crew accommodations within the body of the vehicle and are equipped with properly secured seats and seat belts;

(b) while a firefighting vehicle is transporting firefighters, each firefighter is seated and uses a seat belt when the vehicle is in motion; and

(c) firefighters do not ride on the tailstep, side steps, running boards or in any other exposed position on a firefighting vehicle.

(2) If there is an insufficient number of seats available for the number of firefighters who are assigned to or expected to ride on a firefighting vehicle, an employer shall ensure that there is a safe alternate means of transportation for those firefighters.

(3) Paragraphs (1)(b) and (c) do not apply if a firefighter is fighting a forest, prairie, grassland or crop fire, and the employer ensures that

(a) a restraining device is used to prevent the firefighter from falling from the firefighting vehicle;

(b) an effective means of communication between the firefighter and the operator of the firefighting vehicle is provided; and

(c) a firefighter does not operate the firefighting vehicle at a speed that exceeds 20 km/h.

Section 485 Personal protective equipment

485. An employer shall provide to a firefighter and ensure that the firefighter uses approved personal protective equipment, that is

(a) appropriate to the hazards that the firefighter could encounter; and

(b) adequate to protect the health and safety of the firefighter.

Section 486 Interior structural firefighting

486. (1) In this section, "interior structural firefighting" means fighting fires inside buildings or enclosed structures.

(2) If firefighters are required or permitted to engage in interior structural firefighting, an employer shall ensure that

(a) the firefighters work in teams; and

(b) a suitably equipped rescue team is readily available outside the structure to rescue any endangered firefighter should a firefighter’s SCBA fail or the firefighter become incapacitated for any other reason.

Section 487 Personal alert safety system

487. (1) If a firefighter is required or permitted to enter a structure, an employer shall

(a) provide the firefighter with an approved personal alert safety system device; and

(b) ensure that the firefighter uses the device.

(2) An employer shall ensure that each personal alert safety system device is tested not less than once each month and before each use, and maintained in accordance with the manufacturer’s specifications.

Section 488 Safety ropes, harnesses and hardware

488. An employer shall provide for use by firefighters and ensure that the firefighters use approved safety ropes, harnesses and hardware that are

(a) appropriate to the nature of the conditions that the firefighter is expected to encounter; and

(b) adequate to protect the health and safety of the firefighter.

SAFETY ACT
R.S.N.W.T. 1988, c. S-1

HEALTH AND SAFETY

Section 4 Duty of employer

4. (1) Every employer shall

(a) maintain his or her establishment in such a manner that the health and safety of persons in the establishment are not likely to be endangered;

(b) take all reasonable precautions and adopt and carry out all reasonable techniques and procedures to ensure the health and safety of every person in his or her establishment; and

(c) provide the first aid service requirements set out in the regulations pertaining to his or her class of establishment.

(2) If two or more employers have charge of an establishment, the principal contractor or, if there is no principal contractor, the owner of the establishment, shall coordinate the activities of the employers in the establishment to ensure the health and safety of persons in the establishment.

[S.N.W.T. 2003, c. 25, s. 3]

Section 5 Duty of worker

5. Every worker employed on or in connection with an establishment shall, in the course of his or her employment,

(a) take all reasonable precautions to ensure his or her own safety and the safety of other persons in the establishment; and

(b) as the circumstances require, use devices and articles of clothing or equipment that are intended for his or her protection and provided to the worker by his or her employer, or required pursuant to the regulations to be used or worn by the worker.

Occupational Health and Safety Regulations
R-003-2016

Part 26 FIRE AND EXPLOSION HAZARDS

Section 403 Flammable or explosive substance in atmosphere

403. (1) If a flammable or explosive substance is present in the atmosphere of a work site at a level that is more than 20% of the lower explosive limit of that substance, an employer shall not require or permit a worker to enter into or work at the work site.

(2) Subsection (1) does not apply to

(a) a fire fighter who has been trained under section 479; or

(b) a competent worker who meets the requirements of subsection (3) and who is acting in an emergency situation at the work site.

(3) An employer shall ensure that

(a) a competent worker referred to in paragraph (2)(b) is trained, equipped and works according to an approved standard;

(b) the training required by paragraph (a) is provided by a competent person; and

(c) a written record is kept of training delivered to a worker under paragraph (a).

Part 32 ADDITONAL PROTECTION FOR FIREFIGHTERS

Section 476 Interpretation

476. In this Part,

"firefighter" has the meaning assigned to it by subsection 14.1(1) of the Workers’ Compensation Act;

"firefighting vehicle" means a specialized vehicle that carries an assortment of tools and equipment for use by firefighters;

"Fire Marshal" means the Fire Marshal appointed under paragraph 2(1)(a) of the Fire Prevention Act.

Section 477 Application of part

477. (1) The Chief Safety Officer may, at the request of the Fire Marshal, exempt a volunteer fire department from being required to comply with any provision of this Part.

(2) If an exemption is given under subsection (1), it shall expire one year after the exemption is given.

Section 478 Plan for response to emergency incident

478. (1) In this section, "standard operating procedure" means an operational directive prepared by an employer that establishes a standard course of action for firefighters to follow in respect of emergency incidents to which firefighters could respond.

(2) An employer, in consultation with the Committee or representative or, if there is no Committee or representative available, the firefighters, shall develop a written plan that establishes procedures to be followed by firefighters in fighting fires.

(3) A plan required by subsection (2) must include

(a) identification of standard firefighting functions, including functions that must be performed simultaneously;

(b) the minimum number of firefighters required to perform safely each identified firefighting function, based on written standard operating procedures;

(c) the number and types of firefighting vehicles and firefighters required for the initial response to each type of incident;

(d) the total complement of firefighting vehicles and firefighters to be dispatched in response to each type of incident;

(e) a description of typical emergency operations, including alarm time, response time, arrival sequence and responsibility for initiating standard operating procedures necessary to protect the health and safety of firefighters;

(f) a description of the incident management system; and

(g) a description of the personnel accountability system.

(4) An employer shall

(a) ensure that a plan developed under subsection (2) is implemented; and

(b) make copies of the plan readily available to firefighters.

Section 479 Training of firefighters

479. (1) An employer shall ensure that

(a) a firefighter receives training necessary to ensure that the firefighter is able to safely carry out his or her duties;

(b) training required by paragraph (a) is provided by competent persons; and

(c) written records are kept of training delivered to each firefighter.

(2) An employer shall ensure that each firefighting vehicle used is operated by a competent operator.

Section 480 General standards for vehicles and equipment

480. An employer shall ensure that firefighting vehicles and other equipment for use in emergency operations are designed, constructed and operated so as to protect adequately the health and safety of firefighters and are maintained.

Section 481 Securing of equipment in vehicles

481. If equipment or personal protective equipment is carried within a seating area of a firefighting vehicle, an employer shall ensure that

(a) the equipment is secured

(i) by a positive mechanical means of holding the item in a stowed position, or

(ii) in a compartment with a positive latching door; and

(b) the compartment referred to in subparagraph (a)(ii) is designed to minimize injury to firefighters in the seating area of the vehicle.

Section 482 Inspection of firefighting vehicles and equipment

482. An employer shall ensure that

(a) firefighting vehicles and firefighting equipment are inspected by a competent person for defects and unsafe condition as often as is necessary to ensure that the vehicles and equipment can be safely operated;

(b) if a defect or unsafe condition is identified in a firefighting vehicle or firefighting equipment,

(i) steps are taken, without delay, to protect the health and safety of firefighters who could be endangered until the defect is repaired or the condition is corrected, and

(ii) as soon as is reasonably possible, the defect is repaired or the condition is corrected; and

(c) written records are, in respect of inspections carried out under paragraph (a),

(i) signed by the competent person who performed the inspection, and

(ii) kept at the work site and made readily available to the Committee or representative and the firefighters.

Section 483 Repair of firefighting vehicles

483. An employer shall ensure that

(a) repairs to firefighting vehicles are made in accordance with the vehicle manufacturer’s specifications and by qualified individuals; and

(b) written records are, in respect of repairs made under paragraph (a), kept at the work site and made readily available to the Committee or representative and the firefighters.

Section 484 Transportation of firefighters

484. (1) Subject to subsection (3), an employer shall ensure that

(a) firefighting vehicles are provided with safe crew accommodations within the body of the vehicle and are equipped with properly secured seats and seat belts;

(b) while a firefighting vehicle is transporting firefighters, each firefighter is seated and uses a seat belt when the vehicle is in motion; and

(c) firefighters do not ride on the tailstep, side steps, running boards or in any other exposed position on a firefighting vehicle.

(2) If there is an insufficient number of seats available for the number of firefighters who are assigned to or expected to ride on a firefighting vehicle, an employer shall ensure that there is a safe alternate means of transportation for those firefighters.

(3) Paragraphs (1)(b) and (c) do not apply if a firefighter is fighting a forest, prairie, grassland or crop fire, and the employer ensures that

(a) a restraining device is used to prevent the firefighter from falling from the firefighting vehicle;

(b) an effective means of communication between the firefighter and the operator of the firefighting vehicle is provided; and

(c) a firefighter does not operate the firefighting vehicle at a speed that exceeds 20 km/h.

Section 485 Personal protective equipment

485. An employer shall provide to a firefighter and ensure that the firefighter uses approved personal protective equipment, that is

(a) appropriate to the hazards that the firefighter could encounter; and

(b) adequate to protect the health and safety of the firefighter.

Section 486 Interior structural firefighting

486. (1) In this section, "interior structural firefighting" means fighting fires inside buildings or enclosed structures.

(2) If firefighters are required or permitted to engage in interior structural firefighting, an employer shall ensure that

(a) the firefighters work in teams; and

(b) a suitably equipped rescue team is readily available outside the structure to rescue any endangered firefighter should a firefighter’s SCBA fail or the firefighter become incapacitated for any other reason.

Section 487 Personal alert safety system

487. (1) If a firefighter is required or permitted to enter a structure, an employer shall

(a) provide the firefighter with an approved personal alert safety system device; and

(b) ensure that the firefighter uses the device.

(2) An employer shall ensure that each personal alert safety system device is tested not less than once each month and before each use, and maintained in accordance with the manufacturer’s specifications.

Section 488 Safety ropes, harnesses and hardware

488. An employer shall provide for use by firefighters and ensure that the firefighters use approved safety ropes, harnesses and hardware that are

(a) appropriate to the nature of the conditions that the firefighter is expected to encounter; and

(b) adequate to protect the health and safety of the firefighter.

SAFETY ACT
R.S.N.W.T. 1988, c. S-1

HEALTH AND SAFETY

Section 4 Duty of employer

4. (1) Every employer shall

(a) maintain his or her establishment in such a manner that the health and safety of persons in the establishment are not likely to be endangered;

(b) take all reasonable precautions and adopt and carry out all reasonable techniques and procedures to ensure the health and safety of every person in his or her establishment; and

(c) provide the first aid service requirements set out in the regulations pertaining to his or her class of establishment.

(2) If two or more employers have charge of an establishment, the principal contractor or, if there is no principal contractor, the owner of the establishment, shall coordinate the activities of the employers in the establishment to ensure compliance with subsection 4(1).

[S.Nu. 2003, c. 25, s. 4]

Section 5 Duty of worker

5. Every worker employed on or in connection with an establishment shall, in the course of his or her employment,

(a) take all reasonable precautions to ensure his or her own safety and the safety of other persons in the establishment; and

(b) as the circumstances require, use devices and articles of clothing or equipment that are intended for his or her protection and provided to the worker by his or her employer, or required pursuant to the regulations to be used or worn by the worker.

Accueil

Pompiers

Sélectionnez les mots en surbrillance
pour obtenir la définition

Les pompiers s’exposent à une variété de risques dans le cadre de leur travail. Parce qu’ils se rendent dans des environnements non familiers, les travailleurs et les superviseurs doivent être en mesure d’évaluer efficacement les risques présents dans différents lieux. Même si les pompiers interviennent dans des situations d’urgence, la réalisation d’une évaluation des risques demeure requise. S’il n’est pas pratique de rédiger une évaluation écrite avant le début d’une intervention d’urgence, l’évaluation des risques doit tout de même avoir lieu, car elle fait partie intégrante des mesures prises pour garantir la sécurité des travailleurs.

Le Règlement sur la santé et la sécurité au travail contient une disposition réglementaire additionnelle qui s’applique exclusivement aux pompiers. Ces derniers sont ainsi visés par les mêmes exigences que tous les autres travailleurs et employeurs des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. La principale différence est que les pompiers sont autorisés à travailler en présence de substances inflammables ou explosives dans l’atmosphère , contrairement aux autres travailleurs. Compte tenu de la nature dynamique du travail de pompier, le programme de santé et de sécurité au travail (SST) peut grandement réduire la survenue de maladies professionnelles à l’aide de politiques et de procédures et directives opérationnelles normalisées. Le Code de pratique des pompiers de la CSTIT décrit en détail les autres textes réglementaires qui s’appliquent aux pompiers, en plus de fournir des renseignements sur les programmes de SST, l’évaluation des risques, les procédures et directives opérationnelles normalisées, la formation, la supervision, les comités mixtes de santé et sécurité au travail et l’équipement requis. Le Règlement sur la SST prévoit notamment les mesures de protection supplémentaires suivantes pour les pompiers :

  • la définition d’une procédure opérationnelle normalisée sous la forme d’une directive opérationnelle qui établit un plan d’action standard que les pompiers doivent suivre;
  • l’élaboration de procédures pour les pompiers, y compris l’identification des fonctions standard de lutte contre les incendies; l’équipement et le personnel requis pour accomplir ces fonctions; une description des opérations d’urgence types; le système de gestion des incidents; le système de contrôle des mouvements du personnel;
  • l’exigence pour l’employeur de s’assurer que les pompiers reçoivent de la formation et que des dossiers écrits soient tenus au sujet de la formation;
  • la nécessité que l’équipement et les véhicules de lutte contre les incendies soient conçus et utilisés de manière à protéger adéquatement la santé et la sécurité des pompiers, et la nécessité de s’assurer que l’équipement de protection individuelle soit entreposé et transporté adéquatement, et qu’il soit inspecté et réparé par des personnes compétentes;
  • la responsabilité de l’employeur de fournir aux pompiers, et de s’assurer que ceux-ci utilisent, un équipement de protection individuelle (EPI);
  • l’exigence que les pompiers travaillent en équipes, avec une équipe de sauvetage prête à intervenir, lorsqu’ils luttent contre les incendies à l’intérieur de bâtiments;
  • l’exigence que l’employeur fournisse aux pompiers, s’ils doivent pénétrer dans une structure, un dispositif d’alarme personnel approuvé et faisant l’objet de mises à l’essai;
  • l’exigence pour l’employeur de fournir aux pompiers, et de s’assurer que ceux-ci utilisent, des câbles, des harnais et un matériel de sécurité approuvés, qui sont adaptés à la nature du travail et adéquats pour protéger la santé et la sécurité des pompiers.

Règlement sur la santé et la sécurité au travail
R-039-2015

Part 26 RISQUES D’INCENDIE ET D’EXPLOSION

Section 403 Substances inflammables ou explosives dans l’atmosphère

403. (1) Lorsque la teneur en substances inflammables ou explosives de l’atmosphère du lieu de travail dépasse de plus de 20 pour cent la limite d’explosivité la plus basse de la substance présente, l’employeur ne doit pas exiger ni permettre que des travailleurs entrent dans le lieu de travail ou y travaillent.

(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas :

a) aux sapeurs-pompiers formés de la manière prévue à l’article 479;

b) aux travailleurs compétents qui se conforment aux exigences du paragraphe (3) et qui interviennent en cas d’urgence sur le lieu de travail.

(3) L’employeur s’assure :

a) que les travailleurs compétents visés à l’alinéa (2)b) sont formés, équipés et interviennent conformément à une norme approuvée;

b) que la formation exigée à l’alinéa a) est donnée par une personne compétente;

c) de conserver un document écrit relatif à la formation donnée à un travailleur conformément à l’alinéa a).

Part 32 PROTECTION SUPPLÉMENTAIRE POUR LES POMPIERS

Section 476 Interprétation

476. Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente partie.

«commissaire aux incendies» Le commissaire aux incendies nommé en vertu de l’alinéa 2(1)a) de la Loi sur la prévention des incendies.

«pompier» S’entend au sens du paragraphe 14.1(1) de la Loi sur l’indemnisation des travailleurs.

«véhicule de lutte contre les incendies» Véhicule spécialisé qui transporte un assortiment d’outils et de matériel servant aux pompiers.

R-067-2015, a. 2.

Section 477 Application de la présente partie

477. (1) L’agent de sécurité en chef peut, à la demande du commissaire aux incendies, soustraire un service de pompiers volontaires à l’obligation de se conformer à une disposition de la présente partie.

(2) Toute exemption accordée en vertu du paragraphe (1) expire un an après qu’elle a été accordée.

Section 478 Plan d’intervention en situation d’urgence

478. (1) Dans le présent article, l’expression «procédure opérationnelle normalisée» vise une directive opérationnelle rédigée par l’employeur qui établit un plan d’action standard que les pompiers doivent suivre dans les situations d’urgence dans lesquelles ils pourraient être appelés à intervenir.

(2) En collaboration avec le Comité ou un représentant ou, si le Comité ou un représentant n’est pas disponible, avec les pompiers, l’employeur élabore un plan écrit qui établit les procédures que les pompiers doivent suivre pour lutter contre les incendies.

(3) Le plan exigé par le paragraphe (2) doit comprendre ce qui suit :

a) l’identification des fonctions standard de lutte contre les incendies, y compris les fonctions qui doivent être exercées simultanément;

b) le nombre minimal de pompiers requis pour exercer en toute sécurité chaque fonction de lutte contre les incendies déterminée, selon les procédures opérationnelles normalisées écrites;

c) le nombre et les types de véhicules de lutte contre les incendies et de pompiers qui doivent être déployés initialement en réponse à chaque type d’incident;

d) le nombre total de véhicules de lutte contre les incendies et de pompiers qui doivent être déployés en réponse à chaque type d’incident;

e) une description des opérations d’urgence types, y compris le temps d’alerte, le délai d’intervention, la séquence d’arrivée et la responsabilité de mettre en œuvre les procédures opérationnelles normalisées nécessaires pour protéger la santé et la sécurité des pompiers;

f) une description du système de gestion des incidents;

g) une description du système de contrôle des mouvements du personnel.

(4) L’employeur :

a) s’assure que le plan élaboré conformément au paragraphe (2) est mis en œuvre;

b) il met des copies du plan à la disposition des pompiers.

Section 479 Formation des pompiers

479. (1) L’employeur s’assure :

a) que les pompiers reçoivent la formation dont ils ont besoin pour pouvoir exercer leurs fonctions en toute sécurité;

b) que la formation exigée à l’alinéa a) est fournie par des personnes compétentes;

c) que des documents écrits sont tenus au sujet de la formation fournie à chaque pompier.

(2) L’employeur s’assure que chaque véhicule de lutte contre les incendies utilisé est conduit par un conducteur compétent.

Section 480 Normes générales applicables aux véhicules et au matériel

480. L’employeur s’assure que les véhicules de lutte contre les incendies et tout autre matériel servant aux opérations d’urgence sont conçus, construits et utilisés de manière à protéger adéquatement la santé et la sécurité des pompiers et sont entretenus.

Section 481 Maintien en position fixe du matériel dans les véhicules

481. Lorsqu’un véhicule de lutte contre les incendies transporte du matériel ou de l’équipement de protection individuelle dans sa zone de sièges, l’employeur s’assure :

a) que le matériel est maintenu en position fixe :

(i) soit par un moyen mécanique positif permettant de garder l’article en position rangée,

(ii) soit dans un compartiment dont la porte est munie d’un dispositif de verrouillage positif;

b) que le compartiment visé au sous-alinéa a)(ii) est conçu de manière à réduire au minimum les blessures que peuvent subir les pompiers dans la zone de sièges du véhicule.

Section 482 Inspection des véhicules et du matériel de lutte contre les incendies

482. L’employeur s’assure :

a) que les véhicules et le matériel de lutte contre les incendies sont inspectés par une personne compétente afin de déceler d’éventuels défauts et conditions dangereuses, aussi souvent qu’il le faut pour s’assurer que les véhicules et le matériel peuvent être utilisés en toute sécurité;

b) que, si un défaut ou une condition dangereuse est décelé dans un véhicule de lutte contre les incendies ou le matériel de lutte contre les incendies :

(i) des mesures sont prises sans délai pour protéger la santé et la sécurité des pompiers qui pourraient être mis en danger, jusqu’à ce que le défaut soit corrigé ou la condition éliminée,

(ii) dès qu’il est raisonnablement possible de le faire, le défaut est corrigé ou la condition éliminée;

c) que, en ce qui concerne les inspections effectuées conformément à l’alinéa a), des documents écrits sont :

(i) d’une part, signés par la personne compétente ayant effectué l’inspection,

(ii) d’autre part, tenus dans le lieu de travail et mis à la disposition du Comité ou d’un représentant et des pompiers.

Section 483 Réparation des véhicules de lutte contre les incendies

483. L’employeur s’assure :

a) que les réparations des véhicules de lutte contre les incendies sont effectuées selon les indications techniques du constructeur de véhicules et par des personnes compétentes;

b) que, en ce qui concerne les réparations effectuées conformément à l’alinéa a), des documents écrits sont tenus dans le lieu de travail et mis à la disposition du comité ou d’un représentant et des pompiers.

Section 484 Transport des pompiers

484. (1) Sous réserve du paragraphe (3), l’employeur s’assure :

a) que les véhicules de lutte contre les incendies sont pourvus de postes d’équipage sécuritaires situés dans la caisse du véhicule et sont dotés de sièges solidement fixés et de ceintures de sécurité;

b) lorsqu’un véhicule de lutte contre les incendies transporte des pompiers, que chaque pompier est assis et utilise une ceinture de sécurité pendant que le véhicule est en mouvement;

c) que les pompiers ne se trouvent pas sur le marche-pied arrière, les marche-pied latéraux ou les passerelles ni dans une autre position exposée sur un véhicule de lutte contre les incendies qui est en mouvement.

(2) S’il n’y a pas suffisamment de sièges disponibles pour les pompiers qui sont affectés à un véhicule de lutte contre les incendies ou qui doivent être transportés par celui-ci, l’employeur s’assure qu’un autre moyen de transport sécuritaire est disponible pour ces pompiers.

(3) Les alinéas (1)b) et c) ne s’appliquent pas lorsqu’un pompier lutte contre un feu de forêt, de prairie, d’herbe ou de récolte, et l’employeur s’assure :

a) qu’un dispositif de retenue est utilisé pour empêcher que le pompier ne tombe du véhicule de lutte contre les incendies;

b) qu’un moyen de communication efficace entre le pompier et le conducteur du véhicule de lutte contre les incendies est fourni;

c) qu’aucun pompier ne conduit le véhicule de lutte contre les incendies à une vitesse de plus de 20 km/h.

Section 485 Équipement de protection individuelle

485. L’employeur fournit aux pompiers, et s’assure que ceux-ci utilisent, un équipement de protection individuelle approuvé qui est :

a) d’une part, adapté aux dangers auxquels les pompiers pourraient faire face;

b) d’autre part, adéquat pour protéger la santé et la sécurité des pompiers.

Section 486 Lutte contre les incendies intérieurs de bâtiment

486. (1) Dans le présent article, l’expression «lutte contre les incendies intérieurs de bâtiment» vise la lutte contre les incendies à l’intérieur de bâtiments ou de structures fermées.

(2) Si des pompiers doivent ou peuvent mener des activités de lutte contre les incendies intérieurs de bâtiment, l’employeur s’assure :

a) que les pompiers travaillent en équipes;

b) qu’une équipe de sauvetage convenablement équipée est disponible à l’extérieur de la structure et prête à secourir tout pompier en danger en cas de défaillance de l’ARA du pompier ou d’incapacité du pompier pour toute autre raison.

Section 487 Dispositif d’alarme personnel

487. (1) Si un pompier doit ou peut pénétrer dans une structure, l’employeur :

a) fournit au pompier un dispositif d’alarme personnel approuvé;

b) s’assure que le pompier utilise ce dispositif.

(2) L’employeur s’assure que chaque dispositif d’alarme personnel est mis à l’essai au moins une fois par mois et avant chaque utilisation et entretenu selon les indications techniques du fabricant.

Section 488 Câbles, harnais et matériel de sécurité

488. L’employeur fournit aux pompiers, et s’assure que ceux-ci les utilisent, des câbles, des harnais et un matériel de sécurité approuvés qui sont :

a) d’une part, adaptés à la nature des conditions auxquelles les pompiers feront probablement face;

b) d’autre part, adéquats pour protéger la santé et la sécurité des pompiers.

LOI SUR LA SÉCURITÉ
L.R.T.N.-O. 1988, c. S-1

SANTÉ ET SÉCURITÉ

Section 4 Obligations de l'employeur

4. (1) Chaque employeur :

a) exploite son établissement de telle façon que la santé et la sécurité des personnes qui s'y trouvent ne soient vraisemblablement pas mises en danger;

b) prend toutes les précautions raisonnables et applique des méthodes et techniques raisonnables destinées à protéger la santé et la sécurité des personnes présentes dans son établissement;

c) fournit les services de premiers soins visés par les règlements applicables aux établissements de sa catégorie.

(2) Si deux ou plusieurs employeurs sont responsables d’un établissement, l’entrepreneur principal ou, s’il n’y en a pas, le propriétaire de l’établissement, coordonne les activités des employeurs dans l’établissement pour veiller à la santé et la sécurité des personnes dans l’établissement.

[L.T.N.-O. 2003, c. 25, a. 3]

Section 5 Obligations de l'employé

5. Au travail, le travailleur qui est employé dans un établissement ou au service de celui-ci :

a) prend toutes les précautions raisonnables pour assurer sa sécurité et celle des autres personnes présentes dans l'établissement;

b) au besoin, utilise les dispositifs et porte les vêtements ou accessoires de protection que lui fournit son employeur ou que les règlements l'obligent à utiliser ou à porter.

Règlement sur la santé et la sécurité au travail
R-003-2016

Partie 26 RISQUES D’INCENDIE ET D’EXPLOSION

Article 403 Substances inflammables ou explosives dans l’atmosphère

403. (1) Lorsque la teneur en substances inflammables ou explosives de l’atmosphère du lieu de travail dépasse de plus de 20 pour cent la limite d’explosivité la plus basse de la substance présente, l’employeur ne doit pas obliger ni autoriser des travailleurs à entrer dans le lieu de travail ou à y travailler.

(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas :

a) aux pompiers formés de la manière prévue à l’article 479;

b) aux travailleurs compétents qui se conforment aux exigences du paragraphe (3) et qui interviennent en cas d’urgence sur le lieu de travail.

(3) L’employeur s’assure de ce qui suit :

a) les travailleurs compétents visés à l’alinéa (2)b) sont formés, équipés et travaillent conformément à une norme approuvée;

b) la formation exigée à l’alinéa a) est donnée par une personne compétente;

c) conserver un dossier écrit relatif à la formation donnée à un travailleur conformément à l’alinéa a).

Partie 32 PROTECTION SUPPLÉMENTAIRE POUR LES POMPIERS

Article 476 Définitions

476. Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente partie.

« commissaire aux incendies » Le commissaire aux incendies nommé en vertu de l’alinéa 2(1)a) de la Loi sur la prévention des incendies.

« pompier » S’entend au sens du paragraphe 14.1(1) de la Loi sur l’indemnisation des travailleurs.

« véhicule de lutte contre les incendies » Véhicule spécialisé qui transporte un assortiment d’outils et d’équipement servant aux pompiers.

Article 477 Application de la présente partie

477. (1) L’agent de sécurité en chef peut, à la demande du commissaire aux incendies, soustraire un service de pompiers volontaires à l’obligation de se conformer à toute disposition de la présente partie.

(2) Toute exemption accordée en vertu du paragraphe (1) expire un an après qu’elle a été accordée.

Article 478 Plan d’intervention en situation d’urgence

478. (1) Dans le présent article, « procédure opérationnelle normalisée » s’entend d’une directive opérationnelle rédigée par l’employeur qui établit un plan d’action standard que les pompiers doivent suivre dans les situations d’urgence dans lesquelles ils pourraient être appelés à intervenir.

(2) En consultation avec le comité ou un représentant ou, si le comité ou un représentant n’est pas disponible, avec les pompiers, l’employeur élabore un plan écrit qui établit les procédures que les pompiers doivent suivre pour lutter contre les incendies.

(3) Le plan exigé par le paragraphe (2) doit comprendre ce qui suit :

a) l’identification des fonctions standard de lutte contre les incendies, y compris les fonctions qui doivent être exercées simultanément;

b) le nombre minimal de pompiers requis pour exercer en toute sécurité chaque fonction de lutte contre les incendies déterminée, selon les procédures opérationnelles normalisées écrites;

c) le nombre et les types de véhicules de lutte contre les incendies et de pompiers qui doivent être déployés initialement en réponse à chaque type d’incident;

d) le nombre total de véhicules de lutte contre les incendies et de pompiers qui doivent être déployés en réponse à chaque type d’incident;

e) une description des opérations d’urgence types, y compris le temps d’alerte, le délai d’intervention, la séquence d’arrivée et la responsabilité de mettre en oeuvre les procédures opérationnelles normalisées nécessaires pour protéger la santé et la sécurité des pompiers;

f) une description du système de gestion des incidents;

g) une description du système de contrôle des mouvements du personnel.

(4) L’employeur :

a) d’une part, s’assure que le plan élaboré conformément au paragraphe (2) est mis en oeuvre;

b) d’autre part, rend des copies du plan facilement accessibles pour les pompiers.

Article 479 Formation des pompiers

479. (1) L’employeur s’assure de ce qui suit :

a) les pompiers reçoivent la formation dont ils ont besoin pour pouvoir exercer leurs fonctions en toute sécurité;

b) la formation exigée à l’alinéa a) est fournie par des personnes compétentes;

c) des dossiers écrits sont tenus au sujet de la formation fournie à chaque pompier.

(2) L’employeur s’assure que chaque véhicule de lutte contre les incendies utilisé est conduit par un conducteur compétent.

Article 480 Normes générales applicables aux véhicules et à l’équipement

480. L’employeur s’assure que les véhicules de lutte contre les incendies et tout autre équipement servant aux opérations d’urgence sont conçus, construits et utilisés de manière à protéger adéquatement la santé et la sécurité des pompiers et sont entretenus.

Article 481 Maintien en position fixe de l’équipement dans les véhicules

481. Lorsqu’un véhicule de lutte contre les incendies transporte de l’équipement ou de l’équipement de protection individuelle dans sa zone de sièges, l’employeur s’assure :

a) d’une part, que l’équipement est maintenu en position fixe :

(i) soit par un moyen mécanique positif permettant de garder l’article en position rangée,

(ii) soit dans un compartiment dont la porte est munie d’un dispositif de verrouillage positif;

b) d’autre part, que le compartiment visé au sous-alinéa a)(ii) est conçu de manière à réduire au minimum les blessures que peuvent subir les pompiers dans la zone de sièges du véhicule.

Article 482 Inspection des véhicules et de l’équipement de lutte contre les incendies

482. L’employeur s’assure de ce qui suit :

a) les véhicules et l’équipement de lutte contre les incendies sont inspectés par une personne compétente afin de déceler d’éventuels défauts et états non sécuritaires, aussi souvent qu’il le faut pour s’assurer que les véhicules et l’équipement peuvent être utilisés en toute sécurité;

b) si un défaut ou un état non sécuritaire est décelé dans un véhicule de lutte contre les incendies ou l’équipement de lutte contre les incendies :

(i) des mesures sont prises sans délai pour protéger la santé et la sécurité des pompiers qui pourraient être mis en danger, jusqu’à ce que le défaut soit réparé ou l’état corrigé,

(ii) dès qu’il est raisonnablement possible de le faire, le défaut est réparé ou l’état corrigé;

c) en ce qui concerne les inspections effectuées conformément à l’alinéa a), des dossiers écrits sont :

(i) d’une part, signés par la personne compétente ayant effectué l’inspection,

(ii) d’autre part, conservés dans le lieu de travail et rendus facilement accessibles pour le comité ou un représentant et les pompiers.

Article 483 Réparation des véhicules de lutte contre les incendies

483. L’employeur s’assure :

a) d’une part, que les réparations des véhicules de lutte contre les incendies sont effectuées selon les indications techniques du constructeur de véhicules et par des personnes qualifiées;

b) d’autre part, que, en ce qui concerne les réparations effectuées conformément à l’alinéa a), des dossiers écrits sont conservés dans le lieu de travail et mis à la disposition du comité ou d’un représentant et des pompiers.

Article 484 Transport des pompiers

484. (1) Sous réserve du paragraphe (3), l’employeur s’assure de ce qui suit :

a) les véhicules de lutte contre les incendies sont pourvus de postes d’équipage sécuritaires situés dans la caisse du véhicule et sont dotés de sièges solidement fixés et de ceintures de sécurité;

b) lorsqu’un véhicule de lutte contre les incendies transporte des pompiers, chaque pompier est assis et utilise une ceinture de sécurité pendant que le véhicule est en mouvement;

c) les pompiers ne se trouvent pas sur le marche-pied arrière, les marche-pied latéraux ou les passerelles ni dans une autre position exposée sur un véhicule de lutte contre les incendies qui est en mouvement.

(2) S’il n’y a pas suffisamment de sièges disponibles pour les pompiers qui sont affectés à un véhicule de lutte contre les incendies ou qui doivent être transportés par celui-ci, l’employeur s’assure qu’un autre moyen de transport sécuritaire est disponible pour ces pompiers.

(3) Les alinéas (1)b) et c) ne s’appliquent pas lorsqu’un pompier lutte contre un feu de forêt, de prairie, d’herbe ou de récolte, et l’employeur s’assure de ce qui suit :

a) un dispositif de retenue est utilisé pour empêcher que le pompier ne tombe du véhicule de lutte contre les incendies;

b) un moyen de communication efficace entre le pompier et le conducteur du véhicule de lutte contre les incendies est fourni;

c) aucun pompier ne conduit le véhicule de lutte contre les incendies à une vitesse de plus de 20 km/h.

Article 485 Équipement de protection in

485. L’employeur fournit aux pompiers, et s’assure que ceux-ci utilisent, un équipement de protection individuelle approuvé qui est :

a) d’une part, adapté aux dangers auxquels les pompiers pourraient faire face;

b) d’autre part, adéquat pour protéger la santé et la sécurité des pompiers.

Article 486 Lutte contre les incendies intérieurs de bâtiment

486. (1) Dans le présent article, « lutte contre les incendies intérieurs de bâtiment » s’entend de la lutte contre les incendies à l’intérieur de bâtiments ou de structures fermées.

(2) Si des pompiers sont obligés ou autorisés à mener des activités de lutte contre les incendies intérieurs de bâtiment, l’employeur s’assure :

a) d’une part, que les pompiers travaillent en équipes;

b) d’autre part, qu’une équipe de sauvetage convenablement équipée est disponible à l’extérieur de la structure et prête à secourir tout pompier en danger en cas de défaillance de l’ARA du pompier ou d’incapacité du pompier pour toute autre raison.

Article 487 Dispositif d’alarme personnel

487. (1) Si un pompier est obligé ou autorisé à pénétrer dans une structure, l’employeur :

a) d’une part, fournit au pompier un dispositif d’alarme personnel approuvé;

b) d’autre part, s’assure que le pompier utilise ce dispositif.

(2) L’employeur s’assure que chaque dispositif d’alarme personnel est mis à l’essai au moins une fois par mois et avant chaque utilisation et entretenu selon les indications techniques du fabricant.

Article 488 Câbles, harnais et matériel de sécurité

488. L’employeur fournit aux pompiers, et s’assure que ceux-ci les utilisent, des câbles, des harnais et un matériel de sécurité approuvés qui sont :

a) d’une part, adaptés à la nature des conditions auxquelles les pompiers feront probablement face;

b) d’autre part, adéquats pour protéger la santé et la sécurité des pompiers.

LOI SUR LA SÉCURITÉ
L.R.T.N.-O. 1988, c. S-1

SANTÉ ET SÉCURITÉ

Article 4 Obligations de l’employeur

4. (1) Chaque employeur :

a) exploite son établissement de telle façon que la santé et la sécurité des personnes qui s’y trouvent ne soient vraisemblablement pas mises en danger;

b) prend toutes les précautions raisonnables et applique des méthodes et techniques raisonnables destinées à protéger la santé et la sécurité des personnes présentes dans son établissement;

c) fournit les services de premiers soins visés par les règlements applicables aux établissements de sa catégorie.

(2) Si plusieurs employeurs sont responsables d’un établissement, l’entrepreneur principal ou, s’il n’y en a pas, le propriétaire de l’établissement, coordonne les activités des employeurs dans l’établissement afin de veiller au respect du paragraphe 4(1).

[L.Nun. 2003, c. 25, a. 4]

Article 5 Obligations de l’employé

5. Au travail, le travailleur qui est employé dans un établissement ou au service de celui-ci :

a) prend toutes les précautions raisonnables pour assurer sa sécurité et celle des autres personnes présentes dans l’établissement;

b) au besoin, utilise les dispositifs et porte les vêtements ou accessoires de protection que lui fournit son employeur ou que les règlements l’obligent à utiliser ou à porter.