Home

Asbestos

Highlighted words reveal
definitions when selected.

Asbestos is a naturally occurring mineral with heat-resistant and insulating properties. Historically many industries, including construction, used one or more of the asbestos minerals in cement, plaster, insulation, ceiling and floor tiles, house siding, and more.

The Occupational Health and Safety Regulations consider asbestos to be any material or manufactured article that contains 1% asbestos.

Legislation prohibits the installation of crocidolite, a type of asbestos mineral, in the Northwest Territories or Nunavut.

The legislation also prohibits spraying asbestos-containing materials.

Until materials that are likely to contain asbestos receive appropriate testing to demonstrate they are free from asbestos, legislation continues to consider them as asbestos.

Young workers under the age of 18 cannot work in an asbestos process.

Asbestos is a designated chemical substance. If a worker must handle, use, store, produce, or dispose of a designated chemical substance, the employer must provide adequate engineering controls to prevent the release of the substance, and adequate personal protective equipment.

The Asbestos Abatement Code of Practice outlines best practices and precautions when removing asbestos-containing materials.

To protect workers from the carcinogenic risks associated with asbestos processes, employers must:

  • perform, or delegate a competent person to perform, appropriate testing to identify all exposed and non-exposed accessible friable asbestos-containing materials and all asbestos-containing pipes, boilers and duct insulating materials;
  • maintain a written record of these materials;
  • identify any damaged asbestos-containing materials that may release asbestos dust in the atmosphere;
  • inspect regularly all asbestos-containing materials and sprayed-on asbestos surfaces;
  • assign a competent person to inspect and confirm that the asbestos-containing materials are not releasing or likely to release asbestos dust in the atmosphere, and ensure that the competent person inspects the work site at intervals not less than a year;
  • make available to workers and the Health and Safety Committee or Representative a copy of the asbestos-containing materials related record;
  • provide information to workers, and all other individuals that may be present at the worksite, on any material containing asbestos that they may encounter or disturb while working;
  • make sure that asbestos and all asbestos-containing materials are properly labelled, and their presence and location is indicated by placards and on maps or plans;
  • provide appropriate personal respiratory protective equipment and clothing;
  • properly maintain asbestos surfaces;
  • ensure that the surfaces are wet (moist) throughout the whole thickness before the work begins, or are kept wet during the work, or there exists an effective means of capturing the dust at the source when performing repairs;
  • make sure that the asbestos processes prevent the release of asbestos in the atmosphere;
  • develop and implement an asbestos control plan for situations when asbestos dust is released in the air;
  • train the workers in the handling method appropriate to the level of risk of the process, and warn them about the health effects of exposure to asbestos;
  • ensure workers receive visible warnings and notice of all areas containing asbestos, and that the areas are properly isolated;
  • provide exhaust ventilation equipment containing a HEPA filter, inspect and maintain the equipment regularly, and appoint a competent person to annually certify that the equipment functions effectively;
  • ensure that a competent person tests and approves ventilation equipment that exhausts inside the workplace before beginning any asbestos process;
  • clean asbestos waste daily, using vacuum cleaning or wet methods, and dispose of the waste in labeled containers that are impervious to asbestos, and properly handled;
  • ensure a competent person regularly inspects the vacuum cleaning equipment that cleans asbestos dust, and that certifies, not less than once a year, that the equipment is able to function effectively;
  • NOT permit workers to enter an area containing an asbestos process without respiratory protection, unless a competent person determines that there is no risk of exposure;
  • arrange for periodic medical examinations of the workers who regularly work in an asbestos process; and
  • investigate any exposure incident that may affect the health of a worker, prepare a written investigation report, and provide a copy to the exposed worker.

Workers working in asbestos processes must:

  • use the personal protective equipment their employer provides;
  • NOT work in an asbestos process until they receive training in the appropriate handling and disposal methods.

Occupational Health and Safety Regulations
R-039-2015

Part 3 GENERAL DUTIES

Section 14 Young persons

14. (1) An employer shall ensure that an individual under 16 years of age is not required or permitted to work

(a) on a construction site;

(b) in a production process at a pulp mill, saw mill or woodworking establishment;

(c) in a production process at a smelter, foundry, refinery or metal processing or fabricating operation;

(d) in a confined space;

(e) in a forestry or logging operation;

(f) as an operator of powered mobile equipment, a crane or a hoist;

(g) where exposure to a chemical or biological substance is likely to endanger the health or safety of the individual; or

(h) in power line construction or maintenance

(2) An employer shall ensure that an individual under 18 years of age is not required or permitted to work

(a) as an occupational worker as defined in section 339;

(b) in an asbestos process as defined in section 364;

(c) in a silica process as defined in section 380; or

(d) in an activity requiring the use of an atmosphere-supplying respirator.

Part 21 CHEMICAL AND BIOLOGICAL SUBSTANCES

Section 313 Substances listed in Schedule R

313. If a worker is required or permitted to handle, use, store, produce or dispose of a chemical substance set out in Schedule R, an employer shall

(a) provide adequate engineering controls to prevent, to the extent that is reasonably possible, the release of the substance into the work site; and

(b) take other measures and provide personal protective equipment that meets the requirements of Part 7 to prevent, to the extent that is reasonably possible, exposure of workers to the substance.

Section 318 Report of worker’s exposure

318. (1) If an accumulation, spill or leak of a chemical or biological substance set out in Schedule Q or R occurs and results in the exposure of a worker to the chemical or biological substance to an extent that could affect the health or safety of the worker, an employer shall, in consultation with the Committee or representative, investigate the incident as soon as is reasonably possible and prepare a written report that includes

(a) a description of the incident, including the date and all affected work sites;

(b) the names of the substances released and the characteristics of the substances;

(c) for each substance released, the estimated duration and the extent of each worker’s exposure;

(d) the name of each worker exposed and the manner in which the substance entered the worker’s body;

(e) the causes of the incident; and

(f) any corrective actions taken to prevent occurrence of a similar incident.

(2) An employer shall provide a copy of a report prepared under subsection (1) to workers who were exposed to the chemical or biological substance that was released.

Part 24 ASBESTOS

Section 364 Interpretation

364. In this Part,

"asbestos" means a manufactured article or other material that contains

(a) 1% or more asbestos by weight at the time of manufacture, or

(b) 1% or more asbestos as determined using microscopy, stereo and polarized light, with dispersion staining, in accordance with the National Institute for Occupational Safety and Health, Manual of Analytical Methods, Method 9002, Issue 2, as amended from time to time;

"asbestos-containing material" means material that contains or is likely to contain asbestos;

"asbestos dust" means dust that consists of or contains asbestos fibres that are likely to become airborne;

"asbestos process" means an activity that could release asbestos dust including

(a) the sawing, cutting or sanding of asbestos-containing materials,

(b) the repair, maintenance, replacement or removal of surfaces of asbestos-containing materials,

(c) the cleaning or disposal of asbestos containing materials,

(d) the mixing or application of asbestos shorts, cements, grouts, putties or similar compounds,

(e) the storing or conveyance of asbestos-containing materials, and

(f) the demolition of structures that use asbestos-containing materials;

"asbestos surface" means the surface of an object that contains an asbestos-containing material;

"friable" means material that, when dry, is or can be crumbled, pulverized or powdered by hand pressure;

"high risk asbestos process" means an asbestos process as described in Part A of Schedule X and includes an asbestos abatement project.

Section 366 Prohibition of crocidolite

366. A person shall not install crocidolite or a mixture containing crocidolite.

Section 367 Prohibition of spraying

367. An individual shall not spray asbestos-containing materials.

Section 368 Identification of asbestos-containing materials

368. (1) An employer shall identify and keep a written record of the following materials that the employer knows or could reasonably be expected to know are present at a work site:

(a) all friable, exposed asbestos-containing materials;

(b) all friable, non-exposed accessible asbestos-containing materials;

(c) all asbestos-containing pipe, boiler and duct insulating materials.

(2) Any material likely to contain asbestos is deemed to be asbestos-containing material for the purposes of this Part until the material is determined to be asbestos-free.

(3) An employer shall, without delay, identify the presence at a work site of all asbestos-containing material that is damaged or in poor repair and is likely to release asbestos dust into the atmosphere.

(4) An employer may delegate the identification of asbestos-containing materials or the determination of materials being asbestos-free to a competent individual.

(5) An employer shall make a copy of the records referred to in subsections (1) and (3) available for reference by the Committee or representative and the workers.

Section 369 Labelling and placarding

369. (1) If workers have access to asbestos-containing materials, an employer shall ensure that

(a) the asbestos-containing materials are clearly and conspicuously labelled as asbestos-containing materials, or as asbestos if identified as asbestos;

(b) the presence and location of the asbestos-containing materials are clearly indicated on a placard that is posted in a conspicuous location as close as possible to the asbestos-containing materials; and

(c) the presence and location of the asbestos-containing materials are clearly indicated on a map or plan that is readily available to the workers.

(2) An employer shall ensure that a label, placard, map or plan required by subsection (1) contains a warning of the danger to health from taking asbestos fibres into the body.

(3) An employer shall provide to workers and other individuals at a work site all relevant information from the record kept under subsection 368(1) about any material referred to in subsection 368(2) that is likely to be disturbed and could release asbestos dust.

Section 370 Inspection

370. (1) An employer shall ensure that all friable asbestos-containing material and all sprayed-on asbestos surfaces at a work site are

(a) regularly inspected by the employer; and

(b) inspected not less than once each year by a competent individual to confirm that the material is not releasing, and is not likely to release, asbestos dust into the atmosphere.

(2) An employer shall keep a written record of the annual inspection referred to in paragraph (1)(b) and make a copy of the record readily available to workers at the work site.

Section 371 Asbestos surfaces

371. An employer shall ensure that

(a) asbestos surfaces are kept in good condition;

(b) repairs and sealing necessary to prevent the breaking-off of asbestos or the release of asbestos dust from an asbestos surface are done without delay;

(c) asbestos surfaces are not disturbed for the purpose of maintenance, replacement, removal or repair until the surfaces are thoroughly wetted throughout the entire thickness; and

(d) if it is not possible to comply with paragraph (c),

(i) the asbestos surfaces are kept wet while the surfaces are being disturbed, or

(ii) effective means are used to capture, at source, dust created by the disturbance.

Section 372 Asbestos processes

372. (1) An employer shall

(a) ensure that asbestos processes are carried out in a manner that prevents, to the extent that is reasonably possible, the release of asbestos dust into the atmosphere;

(b) develop, in consultation with the Committee or representative, an asbestos control plan that protects the health and safety of workers in the event of the dispersal of asbestos dust into the atmosphere at a work site; and

(c) implement the asbestos control plan developed under paragraph (b).

(2) A plan developed under paragraph (1)(b) must be in writing and include

(a) the emergency procedures to be used in case of an uncontrolled release of asbestos, including

(i) the means to protect exposed workers,

(ii) the methods to confine and control the release of asbestos, and

(iii) the decontamination procedures to be used;

(b) the asbestos processes that workers could undertake;

(c) the training of workers in asbestos processes the workers could be required or permitted to undertake;

(d) the methods to control the release of asbestos dust;

(e) the personal protective equipment that workers could be required to use;

(f) the decontamination procedures for (i) the work site, and (ii) the workers who undertake asbestos processes; and

(g) the inspection and maintenance schedule for all asbestos-containing materials.

(3) An employer shall make a copy of the plan developed under paragraph (1)(b) readily available to workers at the work site.

(4) If an asbestos process is undertaken, an employer shall ensure that

(a) the area is effectively isolated or otherwise enclosed to prevent the escape of asbestos dust to any other part of the work site;

(b) a warning notice is conspicuously displayed indicating that asbestos work is in progress;

(c) all asbestos-containing materials removed are placed in appropriate receptacles that are impervious to asbestos and that are clearly labelled "Asbestos"; and

(d) the receptacles referred to in paragraph (c) are handled and transported in a manner that will protect them from physical damage.

Section 373 Ventilation equipment

373. (1) If exhaust ventilation equipment is used to contain asbestos dust, an employer shall ensure that the equipment is

(a) equipped with a HEPA filter;

(b) inspected regularly for defects;

(c) maintained; and

(d) certified by a competent individual not less than once each year as being able to function safely and effectively.

(2) If exhaust ventilation equipment will exhaust into the interior of a work site that is occupied by workers, an employer shall ensure that the equipment is tested in an approved manner by a competent individual before beginning an asbestos process to ensure that the equipment is able to function safely and effectively.

Section 374 Personal protective equipment

374. (1) If effective local exhaust ventilation equipment is not used and an asbestos process results in the production of asbestos dust, an employer shall ensure that each worker who could be exposed is provided with and uses

(a) an approved respiratory protective device that is appropriate to the level of risk of the asbestos process and that meets the requirements of Part 7; and

(b) approved protective clothing that, when worn, will exclude asbestos dust.

(2) An employer shall ensure that protective clothing is

(a) disposed of as asbestos waste after use in accordance with section 375; or

(b) kept, maintained and cleaned in a safe manner each time it is used.

Section 375 Asbestos waste

375. (1) Subject to subsection (3), an employer shall ensure that asbestos waste or dust produced at a work site is cleaned away promptly, and not less than once each day, by vacuum cleaning equipment equipped with a HEPA filter to prevent the escape of asbestos dust into the air or, if vacuum cleaning is not possible, by wet methods.

(2) An employer shall ensure that the vacuum cleaning equipment is

(a) inspected regularly for defects;

(b) maintained; and

(c) certified by a competent individual not less than once each year as being able to function safely and effectively.

(3) Subsection (1) does not apply to vacuum cleaning equipment used within an effectively isolated enclosure that is being used to control the release of asbestos dust.

(4) An employer shall ensure that workers who work in the disposal of asbestos wastes are adequately trained in the safe means of handling those wastes and the proper disposal of those wastes in a manner that will not create a hazard to the health or safety of workers or other individuals at the disposal site.

Section 376 Warning of health risks

376. An employer shall ensure that workers who are likely to work in an asbestos process or are likely to be exposed to asbestos dust are informed that

(a) the inhalation of asbestos could cause

(i) pneumoconiosis,

(ii) lung cancer, or

(iii) mesothelioma; and

(b) the risk of injury to health caused by the inhalation of asbestos is increased by smoking.

Section 377 Training

377. (1) An employer shall ensure that workers who could be exposed to asbestos dust resulting from an asbestos process are provided with training in the safe handling of asbestos that is appropriate to the level of risk of the asbestos process as set out in Schedule X.

(2) A worker shall not work in an asbestos process unless the worker has completed the training provided under subsection (1).

Section 378 High risk asbestos processes

378. (1) If a high risk asbestos process is in progress or has been completed, an employer shall ensure that workers are not required or permitted to enter the affected area without an approved respiratory protective device.

(2) Notwithstanding subsection (1), an employer may require or permit workers to enter an affected area without approved respirators if a competent individual determines

(a) there are no visible signs of debris in that area; and

(b) air monitoring verifies that airborne asbestos fibre concentrations are less than 0.01 fibres per cubic centimetre of air.

Section 379 Medical examinations

379. (1) This section applies to a worker who regularly works in an asbestos process.

(2) Not less than once every two years and if a worker consents, the employer shall

(a) arrange for the worker to have a medical examination during the worker’s normal working hours; and

(b) reimburse the worker for any part of the cost of the medical examination that the worker cannot recover.

(3) If a worker cannot attend a medical examination referred to in subsection (2) during the worker’s normal working hours, an employer shall credit the worker’s attendance at the examination as time at work and ensure that the worker does not lose pay or benefits.

(4) A medical examination arranged under subsection (2) must include

(a) a comprehensive medical history and physical examination with special attention to the respiratory system;

(b) lung function tests, including forced vital capacity and forced expiratory volume at one second; and

(c) any further medical investigations that are necessary for the diagnosis of an asbestos-related disease.

Part 33 REPEAL AND COMMENCEMENT

Schedule R Designated Chemical and Biological Substances

(Sections 313 and subsection 318(1))

1. Any mixture containing less than 1% of any chemical substance listed in Schedule Q.

2. Any of the following chemical substances:

Table

CAS* NUMBER CHEMICAL SUBSTANCE
75-07-0 Acetaldehyde
60-35-5 Acetamide
79-06-1 Acrylamide
107-13-1 Acrylonitrile
1402-68-2 Aflatoxins
60-09-3 para-Aminoazobenzene
97-56-3 ortho-Aminoazotoluene
712-68-5 2-Amino-5(5-nitro-2-furyl)-1,3, 4-thiadiazole
61-82-5 Amitrole
90-04-0 ortho-Anisidine
1309-64-4 Antimony trioxide
7440-38-2 Arsenic and arsenic mixtures
1332-21-4 Asbestos
1912-24-9 Atrazine
151-56-4 Aziridine
98-87-3 Benzal chloride
71-43-2 Benzene
- Benzidine-based dyes
271-89-6 Benzofuran
98-07-7 Benzotrichloride
98-88-4 Benzoyl chloride
100-44-7 Benzyl chloride
618966 Benzyl violet 4B
- Beryllium and beryllium compounds
75-27-4 Bromodichloromethane
3296-90-0 2,2-bis(bromomethyl)propane-1,3,-diol
106-99-0 1,3-Butadiene
3068-88-0 beta-Butyrolactone
25013-16-5 Butylated hydroxyanisole
- Cadmium and cadmium compounds
191905 Captafol
56-23-5 Carbon tetrachloride
2593402 Carrageenan, degraded
- Chlordane isomers
115-28-6 Chlorendic acid
- Chlorinated paraffins
106-47-8 para-chloroaniline
67-66-3 Chloroform
95-57-8 2-Chlorophenol
108-43-0 3-Chlorophenol
106-48-9 4-Chlorophenol
95-83-0 4-Chloro-ortho-phenylenediamine
95-69-2 para-Chloro-ortho-toluidine
1897-45-6 Chlorothalonil
- Chromium compounds, hexavalent
6459-94-5 CI Red 114
569-61-9 CI Basic Red 9
2429-74-5 CI Direct Blue 15
6358-53-8 Citrus Red 2
8007-45-2 Coal-tar pitches
8007-45-2 Coal-tars
- Cobalt and cobalt compounds
8001-58-9 Creosotes
120-71-8 para-Cresidine
4748733 Cycasin
- DDT and isomers
613-35-4 N,N’-Diacetylbenzidine
615-05-4 2,4-Diaminoanisole
101-80-4 4,4’-Diaminodiphenyl ether
95-80-7 2,4-Diaminotoluene
334-88-3 Diazomethane
226-36-8; 224-42-0 Dibenzacridine
96-12-8 1,2-Dibromo-3-chloropropane
79-43-6 Dichloroacetic acid
106-46-7 para-Dichlorobenzene
764-41-0 1,4-Dichloro-2-butene
107-06-2 1,2-Dichloroethane
75-09-2 Dichloromethane
542-75-6 1,3-Dichloropropene (technical grade)
62-73-7 Dichlorovos
1464-53-5 Diepoxybutane
117-81-7 Di(2-ethylhexyl)phthalate
- Diesel engine exhaust
1615-80-1 1,2-Diethylhydrazine
64-67-5 Diethyl sulphate
101-90-6 Diglycidyl resorcinol ether
2973-10-6 Diisopropyl sulphate
79-44-7 Dimethylcarbamoyl chloride
68-12-2 Dimethylformamide
57-14-7 1,1-Dimethylhydrazine
540-73-8 1,2-Dimethylhydrazine
77-78-1 Dimethyl sulphate
- Dinitropyrenes
25321-14-6 Dinitrotoluene
123-91-1 1,4-Dioxane
2475-48-8 Disperse blue
106-89-8 Epichlorohydrin
106-88-7 1,2-Epoxybutane
66733-21-9 Erionite
140-88-5 Ethyl acrylate
74-96-4 Ethyl bromide
106-93-4 Ethylene dibromide
75-21-8 Ethylene oxide
96-45-7 Ethylene thiourea
62-50-0 Ethyl methanesulphonate
759-73-9 N-Ethyl-N-nitrosourea
50-00-0 Formaldehyde
3570-75-0 2-(2-Formylhydrazino)-4(5-nitro-2-furyl)thiazole
- Gasoline
765-34-4 Glycidaldehyde
2784-94-3 HC Blue 1
76-44-8 Heptachlor
118-74-1 Hexachlorobenzene
87-68-3 Hexachlorobutadiene
608-73-1 Hexachlorocyclohexanes
67-72-1 Hexachloroethane
680-31-9 Hexamethylphosphoramid
302-01-2 Hydrazine
22398-80-7 Indium phosphide
193-39-5 Indone[1,2,3-cd]pyrene
78-79-5 Isoprene
143-50-0 Kepone
- Lead (compounds), inorganics
632-99-5 Magenta (contains CI Basic Red 9)
- Marine diesel fuels
484-20-8 5-Methoxypsoralen
75-55-8 2-Methylaziridine
101-14-4 4,4’-Methylene bis(2-chloroaniline)
838-88-0 4,4’-Methylene bis(2-methylaniline)
101-77-9 4,4’-Methylene dianiline
60-34-4 Methyl hydrazine
74-88-4 Methyl iodide
- Methylmercury Compounds
66-27-3 Methyl methanesulphonate
129-15-7 2-Methyl-1-nitroanthraquinone
684-93-5 N-Methyl-N-nitrosourea
615-53-2 N-Methyl-N-nitrosourethane
8012-95-1 Mineral oils, untreated and mildly treated
2385-85-5 Mirex
50-60-2 Mustard gas
- Nickel (compounds)
12035-72-2 Nickel subsulphide
- Nitrilotriacetic acid and its salts
1836-75-5 Nitrofen (technical grade)
607-57-8 2-Nitrofluorene
555-84-0 1-[(5-Nitrofurfurylidene)amino]2-imidazolidinone
51-75-2 Nitrogen mustard
79-46-9 2-Nitropropane
5522-43-0; 57835-92-4 Nitropyrene isomers
924-16-3 N-Nitrosodi-n-butylamine
1116-54-7 N-Nitrosodiethanolamine
55-18-5 N-Nitrosodiethylamine
62-75-9 N-Nitrosodimethylamine
621-64-7 N-Nitrosodi-N-propylamine
4549-40-0 N-Nitrosomethylvinylamine
59-89-2 N-Nitrosomorpholine
16543-55-8 N-Nitrosonornicotine
100-75-4 N-Nitrosopiperidine
930-55-2 N-Nitrosopyrrolidine
13256-22-9 N-Nitrososarcosine
2646-17-5 Oil orange SS
12174-11-7 Palygorskite (attapulgite) (long fibres, > 5 microns)
- Penta/hexa cyclic unsubstituted aromatic hydrocarbons
135-88-6 N-Phenyl-beta-naphthylamine
95-54-5 o-Phenylenediamine
122-60-1 Phenylglycidyl ether
100-63-0 Phenylhydrazine
12584427 Polybrominated biphenyls
1336-36-3 Polychlorinated biphenyls
3564-908; 3761-53-3 Ponceau 3R
2139591 Potassium bromate
1120-71-4 1,3-Propane sultone
57-57-8 ß-Propiolactone
75-55-8 Propylene imine
75-56-9 Propylene oxide
- Refractory ceramic fibres
- Residual fuel oils (heavy fuel oils)
94-59-7 Safrole
68308-34-9 Shale-oils
- Silica crystalline (respirable size)
409-21-2 Silicon carbide, fibrous (including whiskers)
132-27-4 Sodium ortho-phenylphenate
- Soots from pyrolysis of heating fuels
100-42-5 Styrene
96-09-3 Styrene-7,8-oxide
95-06-7 Sulphallate
- Sulphuric acid (strong acid mist exposure, only)
637719 2,3,7,8-Tetrachlorodibenzo-para-dioxin
127-18-4 Tetrachloroethylene
116-14-3 Tetrafluoroethylene
509-14-8 Tetranitromethane
62-55-5 Thioacetamide
139-65-1 Thiodianiline
141-90-2 Thiouracil
62-56-6 Thiourea
119-93-7 ortho-Tolidine
584-84-9 Toluene diisocyanates
95-53-4 ortho-Toluidine
106-49-0 para-Toluidine
8001-35-2 Chlorinated camphene
52-24-4 Tris(1-aziridinyl)phosphine sulphide
126-72-7 Tris(2,3-dibromopropyl)phosphate
72-57-1 Trypan Blue
- Uranium, (natural) soluble and insoluble compounds
51-79-6 Urethane
108-05-4 Vinyl acetate
593-60-2 Vinyl bromide
100-40-3 4-Vinyl cyclohexene
106-87-6 Vinyl cyclohexene dioxide
75-02-5 Vinyl fluoride
- Wood dusts (Oak, Beech, Birch, Mahogany, Teak and Walnut)
13530-65-9; 11103-86-9; 37300-23-5 Zinc chromates
1300-73-8 Xylidine isomers

*"CAS" means the Chemical Abstracts Service Division of the American Chemical Society

Schedule X Asbestos Processes

(Sections 364 and subsection 377(1))

Part A - High Risk Asbestos Processes

1. The removal, encapsulation, enclosure or disturbance of anything but minor amounts of friable asbestos-containing material during the repair, alteration, maintenance, demolition, or dismantling of any part of a plant.

2. The cleaning, maintenance or removal of air-handling equipment in buildings where sprayed fireproofing asbestos-containing materials have been applied to the airways or ventilation ducts.

3. The dismantling or the major alteration or repair of a boiler, furnace, kiln or similar device, or part of a boiler, furnace, kiln or similar device, that is made of asbestos-containing materials.

4. The use of power tools not equipped with HEPA filtration to grind, cut or abrade any asbestos-containing surface or product.

Part B - Moderate Risk Asbestos Processes

1. The use of a power tool equipped with HEPA filtration to cut, shape or grind any asbestos-containing surface or product.

2. The removal of a false ceiling or part of a false ceiling where friable asbestos-containing material is, or is likely to be, lying on the surface of the false ceiling.

3. The removal, the encapsulation or enclosure or the disturbance of minor amounts of friable asbestos-containing material during the repair, alteration, maintenance, demolition, or dismantling of a structure, machine or equipment or part of a structure, machine or equipment.

Part C - Low Risk Asbestos Processes

1. The installation or removal of manufactured asbestos-containing products when sanding, cutting or similar disturbance is not required.

2. The use of hand tools to cut, shape, drill or remove a manufactured asbestos-containing product.

3. The removal of drywall material where asbestos joint filling compounds have been used.

4. The use of personal protective equipment made of asbestos-containing textiles.

5. The transporting or handling of asbestos-containing materials in sealed containers.

6. The cleaning or disposing of minor amounts of asbestos debris that has come loose or fallen from a friable surface.

7. The removal of small samples of asbestos-containing material for the purpose of identification.

Occupational Health and Safety Regulations
R-003-2016

Part 3 GENERAL DUTIES

Section 14 Young persons

14. (1) An employer shall ensure that an individual under 16 years of age is not required or permitted to work

(a) on a construction site;

(b) in a production process at a pulp mill, saw mill or woodworking establishment;

(c) in a production process at a smelter, foundry, refinery or metal processing or fabricating operation;

(d) in a confined space;

(e) in a forestry or logging operation;

(f) as an operator of powered mobile equipment, a crane or a hoist;

(g) where exposure to a chemical or biological substance is likely to endanger the health or safety of the individual; or

(h) in power line construction or maintenance.

(2) An employer shall ensure that an individual under 18 years of age is not required or permitted to work

(a) as an occupational worker as defined in section 339;

(b) in an asbestos process as defined in section 364;

(c) in a silica process as defined in section 380; or

(d) in an activity requiring the use of an atmosphere-supplying respirator.

Part 21 CHEMICAL AND BIOLOGICAL SUBSTANCES

Section 313 Substances listed in schedule R

313. If a worker is required or permitted to handle, use, store, produce or dispose of a chemical substance set out in Schedule R, an employer shall

(a) provide adequate engineering controls to prevent, to the extent that is reasonably possible, the release of the substance into the work site; and

(b) take other measures and provide personal protective equipment that meets the requirements of Part 7 to prevent, to the extent that is reasonably possible, exposure of workers to the substance.

Section 318 Report of worker’s exposure

318. (1) If an accumulation, spill or leak of a chemical or biological substance set out in Schedule Q or R occurs and results in the exposure of a worker to the chemical or biological substance to an extent that could affect the health or safety of the worker, an employer shall, in consultation with the Committee or representative, investigate the incident as soon as is reasonably possible and prepare a written report that includes

(a) a description of the incident, including the date and all affected work sites;

(b) the names of the substances released and the characteristics of the substances;

(c) for each substance released, the estimated duration and the extent of each worker’s exposure;

(d) the name of each worker exposed and the manner in which the substance entered the worker’s body;

(e) the causes of the incident; and

(f) any corrective actions taken to prevent occurrence of a similar incident.

(2) An employer shall provide a copy of a report prepared under subsection (1) to workers who were exposed to the chemical or biological substance that was released.

Part 24 ASBESTOS

Section 364 Interpretation

364. In this Part,

"asbestos" means a manufactured article or other material that contains

(a) 1% or more asbestos by weight at the time of manufacture, or

(b) 1% or more asbestos as determined using microscopy, stereo and polarized light, with dispersion staining, in accordance with the National Institute for Occupational Safety and Health, Manual of Analytical Methods, Method 9002, Issue 2, as amended from time to time;

"asbestos-containing material" means material that contains or is likely to contain asbestos;

"asbestos dust" means dust that consists of or contains asbestos fibres that are likely to become airborne;

"asbestos process" means an activity that could release asbestos dust including

(a) the sawing, cutting or sanding of asbestos-containing materials,

(b) the repair, maintenance, replacement or removal of surfaces of asbestos-containing materials,

(c) the cleaning or disposal of asbestos-containing materials,

(d) the mixing or application of asbestos shorts, cements, grouts, putties or similar compounds,

(e) the storing or conveyance of asbestos-containing materials, and

(f) the demolition of structures that use asbestos-containing materials;

"asbestos surface" means the surface of an object that contains an asbestos-containing material;

"friable" means material that, when dry, is or can be crumbled, pulverized or powdered by hand pressure;

"high risk asbestos process" means an asbestos process as described in Part A of Schedule X and includes an asbestos abatement project.

Section 366 Prohibition of crocidolite

366. A person shall not install crocidolite or a mixture containing crocidolite.

Section 367 Prohibition of spraying

367. An individual shall not spray asbestos-containing materials.

Section 368 Identification of asbestos-containing materials

368. (1) An employer shall identify and keep a written record of the following materials that the employer knows or could reasonably be expected to know are present at a work site:

(a) all friable, exposed asbestos-containing materials;

(b) all friable, non-exposed accessible asbestos-containing materials;

(c) all asbestos-containing pipe, boiler and duct insulating materials.

(2) Any material likely to contain asbestos is deemed to be asbestos-containing material for the purposes of this Part until the material is determined to be asbestos-free.

(3) An employer shall, without delay, identify the presence at a work site of all asbestos-containing material that is damaged or in poor repair and is likely to release asbestos dust into the atmosphere.

(4) An employer may delegate the identification of asbestos-containing materials or the determination of materials being asbestos-free to a competent individual.

(5) An employer shall make a copy of the records referred to in subsections (1) and (3) available for reference by the Committee or representative and the workers.

Section 369 Labelling and placarding

369. (1) If workers have access to asbestos-containing materials, an employer shall ensure that

(a) the asbestos-containing materials are clearly and conspicuously labelled as asbestos-containing materials, or as asbestos if identified as asbestos;

(b) the presence and location of the asbestos-containing materials are clearly indicated on a placard that is posted in a conspicuous location as close as possible to the asbestos-containing materials; and

(c) the presence and location of the asbestos-containing materials are clearly indicated on a map or plan that is readily available to the workers.

(2) An employer shall ensure that a label, placard, map or plan required by subsection (1) contains a warning of the danger to health from taking asbestos fibres into the body.

(3) An employer shall provide to workers and other individuals at a work site all relevant information from the record kept under subsection 368(1) about any material referred to in subsection 368(2) that is likely to be disturbed and could release asbestos dust.

Section 370 Inspection

370. (1) An employer shall ensure that all friable asbestos-containing material and all sprayed-on asbestos surfaces at a work site are

(a) regularly inspected by the employer; and

(b) inspected not less than once each year by a competent individual to confirm that the material is not releasing, and is not likely to release, asbestos dust into the atmosphere.

(2) An employer shall keep a written record of the annual inspection referred to in paragraph (1)(b) and make a copy of the record readily available to workers at the work site.

Section 371 Asbestos surfaces

371. An employer shall ensure that

(a) asbestos surfaces are kept in good condition;

(b) repairs and sealing necessary to prevent the breaking-off of asbestos or the release of asbestos dust from an asbestos surface are done without delay;

(c) asbestos surfaces are not disturbed for the purpose of maintenance, replacement, removal or repair until the surfaces are thoroughly wetted throughout the entire thickness; and

(d) if it is not possible to comply with paragraph (c),

(i) the asbestos surfaces are kept wet while the surfaces are being disturbed, or

(ii) effective means are used to capture, at source, dust created by the disturbance.

Section 372 Asbestos processes

372. (1) An employer shall

(a) ensure that asbestos processes are carried out in a manner that prevents, to the extent that is reasonably possible, the release of asbestos dust into the atmosphere;

(b) develop, in consultation with the Committee or representative, an asbestos control plan that protects the health and safety of workers in the event of the dispersal of asbestos dust into the atmosphere at a work site; and

(c) implement the asbestos control plan developed under paragraph (b).

(2) A plan developed under paragraph (1)(b) must be in writing and include

(a) the emergency procedures to be used in case of an uncontrolled release of asbestos, including

(i) the means to protect exposed workers,

(ii) the methods to confine and control the release of asbestos, and

(iii) the decontamination procedures to be used;

(b) the asbestos processes that workers could undertake;

(c) the training of workers in asbestos processes the workers could be required or permitted to undertake;

(d) the methods to control the release of asbestos dust;

(e) the personal protective equipment that workers could be required to use;

(f) the decontamination procedures for

(i) the work site, and

(ii) the workers who undertake asbestos processes; and

(g) the inspection and maintenance schedule for all asbestos-containing materials.

(3) An employer shall make a copy of the plan developed under paragraph (1)(b) readily available to workers at the work site.

(4) If an asbestos process is undertaken, an employer shall ensure that

(a) the area is effectively isolated or otherwise enclosed to prevent the escape of asbestos dust to any other part of the work site;

(b) a warning notice is conspicuously displayed indicating that asbestos work is in progress;

(c) all asbestos-containing materials removed are placed in appropriate receptacles that are impervious to asbestos and that are clearly labelled "Asbestos"; and

(d) the receptacles referred to in paragraph (c) are handled and transported in a manner that will protect them from physical damage.

Section 373 Ventilation equipment

373. (1) If exhaust ventilation equipment is used to contain asbestos dust, an employer shall ensure that the equipment is

(a) equipped with a HEPA filter;

(b) inspected regularly for defects;

(c) maintained; and

(d) certified by a competent individual not less than once each year as being able to function safely and effectively.

(2) If exhaust ventilation equipment will exhaust into the interior of a work site that is occupied by workers, an employer shall ensure that the equipment is tested in an approved manner by a competent individual before beginning an asbestos process to ensure that the equipment is able to function safely and effectively.

Section 374 Personal protective equipment

374. (1) If effective local exhaust ventilation equipment is not used and an asbestos process results in the production of asbestos dust, an employer shall ensure that each worker who could be exposed is provided with and uses

(a) an approved respiratory protective device that is appropriate to the level of risk of the asbestos process and that meets the requirements of Part 7; and

(b) approved protective clothing that, when worn, will exclude asbestos dust.

(2) An employer shall ensure that protective clothing is

(a) disposed of as asbestos waste after use in accordance with section 375; or

(b) kept, maintained and cleaned in a safe manner each time it is used.

Section 375 Asbestos waste

375. (1) Subject to subsection (3), an employer shall ensure that asbestos waste or dust produced at a work site is cleaned away promptly, and not less than once each day, by vacuum cleaning equipment equipped with a HEPA filter to prevent the escape of asbestos dust into the air or, if vacuum cleaning is not possible, by wet methods.

(2) An employer shall ensure that the vacuum cleaning equipment is

(a) inspected regularly for defects;

(b) maintained; and

(c) certified by a competent individual not less than once each year as being able to function safely and effectively.

(3) Subsection (1) does not apply to vacuum cleaning equipment used within an effectively isolated enclosure that is being used to control the release of asbestos dust.

(4) An employer shall ensure that workers who work in the disposal of asbestos wastes are adequately trained in the safe means of handling those wastes and the proper disposal of those wastes in a manner that will not create a hazard to the health or safety of workers or other individuals at the disposal site.

Section 376 Warning of health risks

376. An employer shall ensure that workers who are likely to work in an asbestos process or are likely to be exposed to asbestos dust are informed that

(a) the inhalation of asbestos could cause

(i) pneumoconiosis,

(ii) lung cancer, or

(iii) mesothelioma; and

(b) the risk of injury to health caused by the inhalation of asbestos is increased by smoking.

Section 377 Training

377. (1) An employer shall ensure that workers who could be exposed to asbestos dust resulting from an asbestos process are provided with training in the safe handling of asbestos that is appropriate to the level of risk of the asbestos process as set out in Schedule X.

(2) A worker shall not work in an asbestos process unless the worker has completed the training provided under subsection (1).

Section 378 High risk asbestos processes

378. (1) If a high risk asbestos process is in progress or has been completed, an employer shall ensure that workers are not required or permitted to enter the affected area without an approved respiratory protective device.

(2) Notwithstanding subsection (1), an employer may require or permit workers to enter an affected area without approved respirators if a competent individual determines

(a) there are no visible signs of debris in that area; and

(b) air monitoring verifies that airborne asbestos fibre concentrations are less than 0.01 fibres per cubic centimetre of air.

Section 379 Medical examinations

379. (1) This section applies to a worker who regularly works in an asbestos process.

(2) Not less than once every two years and if a worker consents, the employer shall

(a) arrange for the worker to have a medical examination during the worker’s normal working hours; and

(b) reimburse the worker for any part of the cost of the medical examination that the worker cannot recover.

(3) If a worker cannot attend a medical examination referred to in subsection (2) during the worker’s normal working hours, an employer shall credit the worker’s attendance at the examination as time at work and ensure that the worker does not lose pay or benefits.

(4) A medical examination arranged under subsection (2) must include

(a) a comprehensive medical history and physical examination with special attention to the respiratory system;

(b) lung function tests, including forced vital capacity and forced expiratory volume at one second; and

(c) any further medical investigations that are necessary for the diagnosis of an asbestos-related disease.

Part 33 REPEAL AND COMMENCEMENT

Schedule R Designated Chemical and Biological Substances

(Sections 313 and subsection 318(1))

1. Any mixture containing less than 1% of any chemical substance listed in Schedule Q.

2. Any of the following chemical substances:

Table

CAS* NUMBER CHEMICAL SUBSTANCE
75-07-0 Acetaldehyde
60-35-5 Acetamide
79-06-1 Acrylamide
107-13-1 Acrylonitrile
1402-68-2 Aflatoxins
60-09-3 para-Aminoazobenzene
97-56-3 ortho-Aminoazotoluene
712-68-5 2-Amino-5(5-nitro-2-furyl)-1,3, 4-thiadiazole
61-82-5 Amitrole
90-04-0 ortho-Anisidine
1309-64-4 Antimony trioxide
7440-38-2 Arsenic and arsenic mixtures
1332-21-4 Asbestos
1912-24-9 Atrazine
151-56-4 Aziridine
98-87-3 Benzal chloride
71-43-2 Benzene
- Benzidine-based dyes
271-89-6 Benzofuran
98-07-7 Benzotrichloride
98-88-4 Benzoyl chloride
100-44-7 Benzyl chloride
618966 Benzyl violet 4B
- Beryllium and beryllium compounds
75-27-4 Bromodichloromethane
3296-90-0 2,2-bis(bromomethyl)propane-1,3,-diol
106-99-0 1,3-Butadiene
3068-88-0 beta-Butyrolactone
25013-16-5 Butylated hydroxyanisole
- Cadmium and cadmium compounds
191905 Captafol
56-23-5 Carbon tetrachloride
2593402 Carrageenan, degraded
- Chlordane isomers
115-28-6 Chlorendic acid
- Chlorinated paraffins
106-47-8 para-chloroaniline
67-66-3 Chloroform
95-57-8 2-Chlorophenol
108-43-0 3-Chlorophenol
106-48-9 4-Chlorophenol
95-83-0 4-Chloro-ortho-phenylenediamine
95-69-2 para-Chloro-ortho-toluidine
1897-45-6 Chlorothalonil
- Chromium compounds, hexavalent
6459-94-5 CI Red 114
569-61-9 CI Basic Red 9
2429-74-5 CI Direct Blue 15
6358-53-8 Citrus Red 2
8007-45-2 Coal-tar pitches
8007-45-2 Coal-tars
- Cobalt and cobalt compounds
8001-58-9 Creosotes
120-71-8 para-Cresidine
4748733 Cycasin
- DDT and isomers
613-35-4 N,N'-Diacetylbenzidine
615-05-4 2,4-Diaminoanisole
101-80-4 4,4'-Diaminodiphenyl ether
95-80-7 2,4-Diaminotoluene
334-88-3 Diazomethane
226-36-8; 224-42-0 Dibenzacridine
96-12-8 1,2-Dibromo-3-chloropropane
79-43-6 Dichloroacetic acid
106-46-7 para-Dichlorobenzene
764-41-0 1,4-Dichloro-2-butene
107-06-2 1,2-Dichloroethane
75-09-2 Dichloromethane
542-75-6 1,3-Dichloropropene (technical grade)
62-73-7 Dichlorovos
1464-53-5 Diepoxybutane
117-81-7 Di(2-ethylhexyl)phthalate
- Diesel engine exhaust
1615-80-1 1,2-Diethylhydrazine
64-67-5 Diethyl sulphate
101-90-6 Diglycidyl resorcinol ether
2973-10-6 Diisopropyl sulphate
79-44-7 Dimethylcarbamoyl chloride
68-12-2 Dimethylformamide
57-14-7 1,1-Dimethylhydrazine
540-73-8 1,2-Dimethylhydrazine
77-78-1 Dimethyl sulphate
- Dinitropyrenes
25321-14-6 Dinitrotoluene
123-91-1 1,4-Dioxane
2475-48-8 Disperse blue
106-89-8 Epichlorohydrin
106-88-7 1,2-Epoxybutane
66733-21-9 Erionite
140-88-5 Ethyl acrylate
74-96-4 Ethyl bromide
106-93-4 Ethylene dibromide
75-21-8 Ethylene oxide
96-45-7 Ethylene thiourea
62-50-0 Ethyl methanesulphonate
759-73-9 N-Ethyl-N-nitrosourea
50-00-0 Formaldehyde
3570-75-0 2-(2-Formylhydrazino)-4(5-nitro-2-furyl)thiazole
- Gasoline
765-34-4 Glycidaldehyde
2784-94-3 HC Blue 1
76-44-8 Heptachlor
118-74-1 Hexachlorobenzene
87-68-3 Hexachlorobutadiene
608-73-1 Hexachlorocyclohexanes
67-72-1 Hexachloroethane
680-31-9 Hexamethylphosphoramide
302-01-2 Hydrazine
22398-80-7 Indium phosphide
193-39-5 Indone[1,2,3-cd]pyrene
78-79-5 Isoprene
143-50-0 Kepone
- Lead (compounds), inorganics
632-99-5 Magenta (contains CI Basic Red 9)
- Marine diesel fuels
484-20-8 5-Methoxypsoralen
75-55-8 2-Methylaziridine
101-14-4 4,4'-Methylene bis(2-chloroaniline)
838-88-0 4,4'-Methylene bis(2-methylaniline)
101-77-9 4,4'-Methylene dianiline
60-34-4 Methyl hydrazine
74-88-4 Methyl iodide
- Methylmercury Compounds
66-27-3 Methyl methanesulphonate
129-15-7 2-Methyl-1-nitroanthraquinone
684-93-5 N-Methyl-N-nitrosourea
615-53-2 N-Methyl-N-nitrosourethane
8012-95-1 Mineral oils, untreated and mildly treated
2385-85-5 Mirex
50-60-2 Mustard gas
- Nickel (compounds)
12035-72-2 Nickel subsulphide
- Nitrilotriacetic acid and its salts
1836-75-5 Nitrofen (technical grade)
607-57-8 2-Nitrofluorene
555-84-0 1-[(5-Nitrofurfurylidene)amino]2-imidazolidinone
51-75-2 Nitrogen mustard
79-46-9 2-Nitropropane
5522-43-0; 57835-92-4 Nitropyrene isomers
924-16-3 N-Nitrosodi-n-butylamine
1116-54-7 N-Nitrosodiethanolamine
55-18-5 N-Nitrosodiethylamine
62-75-9 N-Nitrosodimethylamine
621-64-7 N-Nitrosodi-N-propylamine
4549-40-0 N-Nitrosomethylvinylamine
59-89-2 N-Nitrosomorpholine
16543-55-8 N-Nitrosonornicotine
100-75-4 N-Nitrosopiperidine
930-55-2 N-Nitrosopyrrolidine
13256-22-9 N-Nitrososarcosine
2646-17-5 Oil orange SS
12174-11-7 Palygorskite (attapulgite) (long fibres, > 5 microns)
- Penta/hexa cyclic unsubstituted aromatic hydrocarbons
135-88-6 N-Phenyl-beta-naphthylamine
95-54-5 o-Phenylenediamine
122-60-1 Phenylglycidyl ether
100-63-0 Phenylhydrazine
12584427 Polybrominated biphenyls
1336-36-3 Polychlorinated biphenyls
3564-908; 3761-53-3 Ponceau 3R
2139591 Potassium bromate
1120-71-4 1,3-Propane sultone
57-57-8 Beta-Propiolactone
75-55-8 Propylene imine
75-56-9 Propylene oxide
- Refractory ceramic fibres
- Residual fuel oils (heavy fuel oils)
94-59-7 Safrole
68308-34-9 Shale-oils
- Silica crystalline (respirable size)
409-21-2 Silicon carbide, fibrous (including whiskers)
132-27-4 Sodium ortho-phenylphenate
- Soots from pyrolysis of heating fuels
100-42-5 Styrene
96-09-3 Styrene-7,8-oxide
95-06-7 Sulphallate
- Sulphuric acid (strong acid mist exposure, only)
637719 2,3,7,8-Tetrachlorodibenzo-para-dioxin
127-18-4 Tetrachloroethylene
116-14-3 Tetrafluoroethylene
509-14-8 Tetranitromethane
62-55-5 Thioacetamide
139-65-1 Thiodianiline
141-90-2 Thiouracil
62-56-6 Thiourea
119-93-7 ortho-Tolidine
584-84-9 Toluene diisocyanates
95-53-4 ortho-Toluidine
106-49-0 para-Toluidine
8001-35-2 Chlorinated camphene
52-24-4 Tris(1-aziridinyl)phosphine sulphide
126-72-7 Tris(2,3-dibromopropyl)phosphate
72-57-1 Trypan Blue
- Uranium, (natural) soluble and insoluble compounds
51-79-6 Urethane
108-05-4 Vinyl acetate
593-60-2 Vinyl bromide
100-40-3 4-Vinyl cyclohexene
106-87-6 Vinyl cyclohexene dioxide
75-02-5 Vinyl fluoride
- Wood dusts (Oak, Beech, Birch, Mahogany, Teak and Walnut)
13530-65-9; 11103-86-9; 37300-23-5 Zinc chromates
1300-73-8 Xylidine isomers

*"CAS" means the Chemical Abstracts Service Division of the American Chemical Society

Schedule X Asbestos Processes

(Sections 364 and subsection 377(1))

Part A - High Risk Asbestos Processes

1. The removal, encapsulation, enclosure or disturbance of anything but minor amounts of friable asbestos-containing material during the repair, alteration, maintenance, demolition, or dismantling of any part of a plant.

2. The cleaning, maintenance or removal of air-handling equipment in buildings where sprayed fireproofing asbestos-containing materials have been applied to the airways or ventilation ducts.

3. The dismantling or the major alteration or repair of a boiler, furnace, kiln or similar device, or part of a boiler, furnace, kiln or similar device, that is made of asbestos-containing materials.

4. The use of power tools not equipped with HEPA filtration to grind, cut or abrade any asbestos-containing surface or product.

Part B - Moderate Risk Asbestos Processes

1. The use of a power tool equipped with HEPA filtration to cut, shape or grind any asbestos-containing surface or product.

2. The removal of a false ceiling or part of a false ceiling where friable asbestos-containing material is, or is likely to be, lying on the surface of the false ceiling.

3. The removal, the encapsulation or enclosure or the disturbance of minor amounts of friable asbestos-containing material during the repair, alteration, maintenance, demolition, or dismantling of a structure, machine or equipment or part of a structure, machine or equipment.

Part C - Low Risk Asbestos Processes

1. The installation or removal of manufactured asbestos-containing products when sanding, cutting or similar disturbance is not required.

2. The use of hand tools to cut, shape, drill or remove a manufactured asbestos-containing product.

3. The removal of drywall material where asbestos joint filling compounds have been used.

4. The use of personal protective equipment made of asbestos-containing textiles.

5. The transporting or handling of asbestos-containing materials in sealed containers.

6. The cleaning or disposing of minor amounts of asbestos debris that has come loose or fallen from a friable surface.

7. The removal of small samples of asbestos-containing material for the purpose of identification.

Accueil

Amiante

Sélectionnez les mots en surbrillance
pour obtenir la définition

L'amiante est un minerai naturel résistant à la chaleur, qui présente des propriétés isolantes. Par le passé, de nombreuses industries, notamment celle de la construction, ont utilisé un ou plusieurs minerais d'amiante dans le ciment, le plâtre, les panneaux d'isolation, les carreaux de plafond et de sol, et les revêtements de maison, entre autres.

Selon le Règlement sur la santé et la sécurité au travail, tout matériau ou bien ouvré dont 1 % de la masse est constituée d'amiante est réputé un matériau amiantifère.

La loi interdit l'installation de crocidolite, un type de minerai contenant de l'amiante, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut.

La loi interdit également la vaporisation de matériaux amiantifères.

Tout matériau susceptible de contenir de l'amiante est, pour la loi, réputé un matériau amiantifère jusqu'à ce que des tests permettent de confirmer que le matériau est exempt d'amiante.

Les jeunes travailleurs de moins de 18 ans ne sont pas autorisés à effectuer des travaux d'amiante.

L'amiante est désigné comme un agent chimique. Si un travailleur doit manipuler, utiliser, entreposer, produire ou éliminer un agent désigné chimique, l'employeur doit prévoir des contrôles techniques adaptés afin de prévenir la diffusion de l'agent et fournir un équipement de protection individuelle adéquat.

Le Code de pratique Élimination de l’amiante présente les pratiques exemplaires et les précautions à prendre pour l’enlèvement de matériaux contenant de l’amiante.

Pour protéger les travailleurs contre les risques de cancer associés au travail d'amiante, les employeurs doivent :

  • effectuer ou nommer une personne compétente pour effectuer les tests visant à identifier tous les matériaux amiantifères friables à découvert et non à découvert et tous les matériaux amiantifères servant à isoler des tuyaux, des fournaises et des conduits;
  • conserver des rapports écrits sur ces matériaux;
  • relever la présence de tout matériau amiantifère endommagé susceptible de rejeter de la poussière d'amiante dans l'atmosphère;
  • inspecter régulièrement tout matériau amiantifère et revêtement d'amiante vaporisé sur le lieu de travail;
  • désigner une personne compétente pour inspecter et confirmer que les matériaux ne rejettent pas de poussière d'amiante dans l'atmosphère ni ne sont susceptibles d'en rejeter, et s'assurer que cette personne inspecte le lieu de travail au moins une fois l'an;
  • mettre une copie des rapports concernant les matériaux amiantifères à la disposition des travailleurs et du comité mixte ou d'un représentant de santé et de sécurité au travail;
  • fournir aux travailleurs et à toute autre personne présente sur le lieu de travail tous les renseignements concernant les matériaux susceptibles de rejeter de la poussière d'amiante qu'ils pourraient rencontrer ou perturber pendant le travail;
  • s'assurer que les matériaux portent une étiquette claire et visible indiquant qu'il s'agit de matériaux amiantifères ou d'amiante et que leur présence et les endroits où ils se trouvent sont clairement indiqués sur des panneaux, des cartes ou des plans;
  • fournir un appareil de protection respiratoire et des vêtements protecteurs approuvés;
  • s'assurer que tous les revêtements d'amiante sont gardés en bon état;
  • s'assurer que les surfaces des revêtements sont mouillées (humides) dans toute leur épaisseur avant le début des travaux ou qu'elles demeurent mouillées pendant les travaux ou que des moyens efficaces pour retenir à sa source la poussière libérée par les travaux sont utilisés;
  • s'assurer que les travaux d'amiante sont effectués de manière à empêcher le rejet de poussière d'amiante dans l'atmosphère;
  • en consultation avec le comité ou un représentant en santé et sécurité au travail, élaborer un plan de contrôle des rejets d'amiante en cas de dispersion de poussière d'amiante dans l'atmosphère;
  • fournir aux travailleurs une formation convenable sur la manipulation sécuritaire, selon le niveau de risque des travaux, et les informer des effets de l'exposition à l'amiante sur la santé;
  • informer les travailleurs de l'emplacement de toutes les zones contenant de l'amiante par la mise en place de panneaux d'avertissement et d'indications bien visibles et s'assurer que la zone des travaux est bien isolée;
  • utiliser un dispositif de ventilation par aspiration muni d'un filtre HEPA, inspecter et entretenir l'équipement régulièrement et désigner une personne compétente pour certifier que l'équipement est sécuritaire et efficace;
  • s'assurer que le dispositif est vérifié selon une méthode approuvée par une personne compétente avant le début de travaux d'amiante;
  • éliminer les déchets et la poussière d'amiante au moins une fois par jour, au moyen d'un aspirateur ou par voie humide, en plaçant les déchets et la poussière dans des contenants à l'épreuve de l'amiante qui seront manipulés adéquatement;
  • s'assurer qu'une personne compétente inspecte régulièrement l'aspirateur servant à recueillir les déchets et la poussière d'amiante afin de le certifier sécuritaire et efficace au moins une fois l'an;
  • NE PAS permettre aux travailleurs d'entrer dans une zone contenant de l'amiante sans appareil de protection respiratoire, à moins qu'une personne compétente confirme qu'il n'y a aucun risque d'exposition;
  • prendre des dispositions pour que les travailleurs qui effectuent régulièrement des travaux d'amiante se soumettent périodiquement à des examens médicaux; et
  • lors d'une exposition qui pourrait compromettre la santé d'un travailleur, faire enquête sur l'incident, rédiger un rapport et en fournir une copie au travailleur concerné.

Les travailleurs qui effectuent des travaux d'amiante doivent :

  • utiliser l'équipement de protection individuelle fourni par l'employeur;
  • NE PAS effectuer de travaux d'amiante sans avoir reçu une formation sur les façons appropriées et sécuritaires de manipuler et d'éliminer l'amiante.

Règlement sur la santé et la sécurité au travail
R-039-2015

Part 3 OBLIGATIONS GÉNÉRALES DES EMPLOYEURS

Section 14 Personnes mineures

14. (1) L’employeur s’assure qu’aucune personne âgée de moins de 16 ans n’est obligée ni autorisée à travailler, selon le cas :

a) sur un chantier de construction;

b) à un procédé de production dans une usine de pâte, une scierie ou une menuiserie;

c) à un procédé de production dans une fonderie ou une affinerie, dans le travail du métal ou dans des activités de fabrication;

d) dans un espace restreint;

e) dans des opérations forestières;

f) à titre d’opérateur de matériel mobile motorisé, de grue ou de monte-charge;

g) si l’exposition à un agent chimique ou biologique est susceptible de mettre en danger la santé ou la sécurité de cette personne;

h) à la construction ou à l’entretien de lignes électriques.

(2) L’employeur s’assure qu’aucune personne âgée de moins de 18 ans n’est obligée ni autorisée à travailler, selon le cas :

a) à titre de travailleur du secteur nucléaire au sens de l’article 339;

b) à des travaux d’amiante au sens de l’article 364;

c) à des travaux de silice au sens de l’article 380;

d) à une activité exigeant l’utilisation d’un appareil respiratoire à alimentation d’air.

Part 21 AGENTS CHIMIQUES ET BIOLOGIQUES

Section 313 Substances énumérées à l’annexe R

313. Lorsqu’il demande ou permet à un travailleur de manipuler, d’utiliser, d’entreposer, de produire ou d’éliminer un agent chimique ou biologique énuméré à l’annexe R, l’employeur :

a) prévoit des contrôles techniques adaptés afin de prévenir, dans la mesure de ce qui est raisonnablement possible, la diffusion de cet agent dans le lieu de travail;

b) prend toute autre disposition nécessaire et fournit un équipement de protection individuelle qui répond aux exigences de la partie 7 afin de prévenir, dans la mesure de ce qui est raisonnablement possible, l’exposition du travailleur à cet agent.

Section 318 Signalement de l’exposition d’un travailleur à un agent chimique ou biologique

318. (1) Lorsqu’il y a accumulation, déversement ou fuite d’un agent chimique ou biologique énuméré aux annexes Q ou R et que l’incident expose un travailleur à l’agent chimique ou biologique à un degré où sa santé ou sa sécurité pourraient être compromises, l’employeur, en consultation avec le Comité ou un représentant, fait enquête dans les meilleurs délais sur l’incident et rédige un rapport comportant :

a) une description de l’incident, notamment la date où il s’est produit et tous les lieux de travail touchés;

b) le nom de tous les agents libérés et leurs caractéristiques;

c) la durée estimée et le degré d’exposition de chaque travailleur à chaque agent libéré;

d) le nom de chaque travailleur exposé et la manière dont l’agent est entré dans son corps;

e) les causes de l’incident;

f) toutes les mesures prises pour prévenir tout nouvel incident semblable.

(2) L’employeur fournit une copie du rapport rédigé conformément au paragraphe (1) aux travailleurs qui ont été exposés à l’agent chimique ou biologique libéré.

Part 24 AMIANTE

Section 364 Interprétation

364. Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente partie.

«amiante» Bien ouvré, selon le cas :

a) dont au moins 1 pour cent de la masse était constituée d’amiante au moment de sa fabrication;

b) composé d’au moins 1 pour cent d’amiante selon les analyses microscopiques et stéréoscopiques et les analyses par lumière polarisée et par dispersion colorante, conformément au Manual of Analytical Methods, Method 9002, Issue 2 du National Institute for Occupational Safety and Health, dans ses versions successives.

«friable» Se dit d’un matériau qui, lorsqu’il est sec, se désagrège ou se pulvérise ou peut être désagrégé ou pulvérisé par pression de la main.

«matériau amiantifère» Matériau contenant ou susceptible de contenir de l’amiante.

«poussière d’amiante» Fibres d’amiante susceptibles d’être en suspension dans l’air, ou poussière contenant de telles fibres.

«revêtement d’amiante» Revêtement contenant un matériau amiantifère et formant la couche extérieure d’un objet.

«travaux d’amiante» Activité susceptible d’entraîner le rejet de poussière d’amiante, notamment :

a) le sciage, le découpage ou le ponçage de matériaux amiantifères;

b) la réparation, l’entretien, le remplacement ou l’enlèvement de revêtements faits de matériaux amiantifères;

c) le nettoyage ou l’élimination de matériaux amiantifères;

d) le mélange ou l’application de rognures, de ciments, de coulis, de mastics d’amiante ou de composés semblables;

e) l’entreposage ou le transport de matériaux amiantifères;

f) la démolition de structures composées de matériaux amiantifères.

«travaux d’amiante à risque élevé» Travaux décrits à partie A de l’annexe X, y compris les projets d’élimination des poussières d’amiante.

Section 366 Interdiction - utilisation de la crocidolite

366. Il est interdit d’installer de la crocidolite ou un mélange contenant de la crocidolite.

Section 367 Interdiction - vaporisation

367. Il est interdit de vaporiser des matériaux amiantifères.

Section 368 Identification des matériaux amiantifères

368. (1) L’employeur consigne dans des documents les matériaux qui suivent dont la présence sur le lieu de travail est connue ou devrait raisonnablement être connue de lui, et conserve ces documents :

a) tous les matériaux amiantifères friables à découvert;

b) tous les matériaux amiantifères friables non à découvert;

c) tous les matériaux amiantifères servant à isoler des tuyaux, des fournaises et des conduits.

(2) Tout matériau susceptible de contenir de l’amiante est réputé un matériau amiantifère pour l’application de la présente partie, jusqu’à ce que le matériau soit désigné exempt d’amiante.

(3) L’employeur, sans délai, relève la présence, dans le lieu de travail, de tout matériau amiantifère endommagé ou en mauvais état et susceptible de rejeter de l’amiante dans l’atmosphère.

(4) L’employeur peut déléguer à une personne compétente la tâche de relever les matériaux amiantifères ou exempts d’amiante.

(5) L’employeur met une copie des documents prévus aux paragraphes (1) et (3) à la disposition du Comité ou d’un représentant et des travailleurs.

Section 369 Étiquetage et affichage

369. (1) Lorsque les travailleurs ont accès à des matériaux amiantifères, l’employeur s’assure :

a) que les matériaux portent une étiquette claire et visible indiquant qu’il s’agit de matériaux amiantifères ou d’amiante, le cas échéant;

b) que la présence de matériaux amiantifères et les endroits où ils se trouvent sont clairement indiqués sur un panneau placé de manière visible, aussi près que possible de ces matériaux;

c) que la présence de matériaux amiantifères et les endroits où ils se trouvent sont clairement indiqués sur une carte ou un plan que les travailleurs peuvent consulter facilement.

(2) L’employeur s’assure que toute étiquette, tout panneau, toute carte et tout plan exigés au paragraphe (1) portent mention du danger que représente, pour la santé, l’absorption de fibres d’amiante par le corps.

(3) L’employeur fournit aux travailleurs et à toute autre personne présente sur le lieu de travail tous les renseignements pertinents tirés des documents conservés conformément au paragraphe 368(1) concernant tout matériau visé au paragraphe 368(2) qui est susceptible d’être perturbé et de rejeter de la poussière d’amiante.

Section 370 Inspection

370. (1) L’employeur s’assure que tout matériau amiantifère friable et tout revêtement d’amiante vaporisé sur le lieu de travail :

a) sont inspectés régulièrement par lui;

b) sont inspectés au moins une fois l’an par une personne compétente dans le but de confirmer que les matériaux ne rejettent pas de poussière d’amiante dans l’atmosphère ni ne sont susceptibles d’en rejeter.

(2) L’employeur conserve un document écrit relatif aux inspections annuelles prévues à l’alinéa (1)b) et en met une copie à la disposition des travailleurs sur le lieu de travail.

Section 371 Revêtements d’amiante

371. L’employeur s’assure :

a) que tous les revêtements d’amiante sont gardés en bon état;

b) que les réparations et scellages nécessaire s pour empêcher la désagrégation de l’amiante d’un revêtement ou le rejet de poussière d’amiante par le revêtement sont faits sans délai;

c) que les revêtements d’amiante ne sont pas perturbés aux fins d’entretien, de remplacement, d’enlèvement ou de réparation tant que les revêtements ne sont pas entièrement mouillés dans toute leur épaisseur;

d) s’il est impossible de se conformer à l’alinéa c) :

(i) soit que la surface des revêtements reste mouillée pendant qu’on la perturbe,

(ii) soit qu’on utilise des moyens efficaces pour retenir à sa source la poussière libérée par la perturbation.

Section 372 Travaux d’amiante

372. (1) L’employeur :

a) s’assure que les travaux d’amiante sont effectués de manière à empêcher dans la mesure de ce qui est raisonnablement possible le rejet de poussière d’amiante dans l’atmosphère;

b) en consultation avec le Comité ou un représentant, élabore un plan de contrôle des rejets d’amiante qui préserve la santé et la sécurité des travailleurs en cas de dispersion de poussière d’amiante dans l’atmosphère du lieu de travail;

c) applique le plan de contrôle des rejets d’amiante prévu à l’alinéa b).

(2) Le plan prévu à l’alinéa (1)b) doit être formulé par écrit et comprendre :

a) les protocoles d’urgence à appliquer en cas de rejet non contrôlé d’amiante, notamment :

(i) les moyens de protéger les travailleurs exposés,

(ii) les méthodes de confinement et de contrôle des rejets d’amiante, (iii) les protocoles de décontamination à suivre;

b) les travaux d’amiante que les travailleurs peuvent effectuer;

c) la formation aux travaux d’amiante dont l’exécution pourrait être demandée ou permise à des travailleurs;

d) les méthodes de contrôle des rejets de poussière d’amiante;

e) l’équipement de protection individuelle que les travailleurs pourraient être tenus d’utiliser;

f) les protocoles de décontamination :

(i) du lieu de travail,

(ii) des travailleurs qui effectuent des travaux d’amiante;

g) le calendrier d’inspection et d’entretien de tous les matériaux amiantifères.

(3) L’employeur met une copie du plan élaboré conformément à l’alinéa (1)b) à la disposition des travailleurs sur le lieu de travail.

(4) Lorsque des travaux d’amiante sont entrepris, l’employeur s’assure :

a) que la zone de travaux est isolée efficacement ou encloisonnée de manière à empêcher la dispersion de poussière d’amiante à l’extérieur de la zone;

b) qu’une mise en garde indiquant le déroulement de travaux d’amiante est affichée de manière visible;

c) que tous les matériaux amiantifères enlevés sont placés dans des contenants convenables qui sont à l’épreuve de l’amiante et qui portent clairement la mention «amiante» sur l’étiquette;

d) que les contenants visés à l’alinéa c) sont manipulés et transportés de manière à ne pas être endommagés.

Section 373 Dispositifs de ventilation

373. (1) Lorsqu’un dispositif de ventilation par aspiration est utilisé pour contenir de la poussière d’amiante, l’employeur s’assure que le dispositif :

a) est muni d’un filtre HEPA;

b) fait l’objet d’inspections régulières visant à en déceler les défauts;

c) est entretenu;

d) est certifié sécuritaire et efficace au moins une fois l’an par une personne compétente.

(2) Lorsqu’un dispositif de ventilation par aspiration envoie l’air d’un secteur dans un autre secteur du lieu de travail occupé par des travailleurs, l’employeur s’assure que le dispositif est vérifié selon une méthode approuvée par une personne compétente avant le début de travaux d’amiante, pour veiller à ce qu’il fonctionne de manière sécuritaire et efficace.

Section 374 Équipement de protection individuelle

374. (1) Lorsqu’on n’utilise pas de dispositif efficace de ventilation par aspiration locale et que des travaux d’amiante produisent de la poussière d’amiante, l’employeur s’assure que chaque travailleur susceptible d’y être exposé est pourvu et se sert :

a) d’un appareil de protection respiratoire approuvé qui convient au degré de risque des travaux d’amiante effectués et qui répond aux exigences de la partie 7;

b) de vêtements protecteurs approuvés qui empêchent le contact avec de la poussière d’amiante lorsqu’on les porte.

(2) L’employeur s’assure que les vêtements protecteurs sont :

a) soit éliminés après usage comme des déchets d’amiante, conformément à l’article 375;

b) soit entretenus et nettoyés d’une manière sécuritaire après chaque utilisation.

Section 375 Déchets d’amiante

375. (1) Sous réserve du paragraphe (3), l’employeur s’assure que les déchets et la poussière d’amiante produits sur le lieu de travail sont éliminés rapidement, au moins une fois par jour, au moyen d’un aspirateur muni d’un filtre HEPA ou, si cela est impossible, par voie humide, pour empêcher la poussière d’amiante de se disperser dans l’air.

(2) L’employeur s’assure que l’aspirateur :

a) fait l’objet d’inspections régulières visant à en déceler les défauts;

b) est entretenu;

c) est certifié sécuritaire et efficace au moins une fois l’an par une personne compétente.

(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux aspirateurs utilisés à l’intérieur d’une enceinte isolée efficacement qui sert à contrôler la dispersion de la poussière d’amiante.

(4) L’employeur s’assure que les travailleurs chargés de l’élimination des déchets d’amiante obtiennent une formation convenable sur la façon de manipuler de manière sécuritaire ces déchets et de les éliminer de façon à ne pas créer de danger pour la santé ou la sécurité des travailleurs ou des autres personnes se trouvant dans l’aire de stockage.

Section 376 Mise en garde sur les risques pour la santé

376. L’employeur s’assure que les travailleurs susceptibles d’effectuer des travaux d’amiante ou d’être exposés à la poussière d’amiante sont informés du fait :

a) que l’inhalation d’amiante peut causer :

(i) la pneumoconiose,

(ii) le cancer du poumon,

(iii) le mésothéliome;

b) que les risques de l’inhalation d’amiante pour la santé sont accrus par le tabagisme.

Section 377 Formation

377. (1) L’employeur s’assure de donner aux travailleurs susceptibles d’être exposés à la poussière d’amiante produite par des travaux d’amiante une formation relativement à la manipulation sécuritaire de l’amiante convenant au degré de risque de ces travaux, établi à l’annexe X.

(2) Les travailleurs ne peuvent effectuer des travaux d’amiante que s’ils ont suivi la formation prévue au paragraphe (1).

Section 378 Travaux d’amiante à risque élevé

378. (1) Lorsque des travaux d’amiante à risque élevé sont en cours ou sont terminés, l’employeur s’assure qu’on n’exige ni qu’on permet qu’un travailleur entre dans la zone touchée s’il ne porte pas d’appareil de protection respiratoire approuvé.

(2) Malgré le paragraphe (1), l’employeur peut exiger ou permettre qu’un travailleur qui ne porte pas d’appareil de protection respiratoire entre dans une zone touchée si une personne compétente confirme :

a) d’une part, qu’il n’y a aucun signe visible de déchets dans cette zone;

b) d’autre part, que la concentration de l’air en fibres d’amiante en suspension est inférieure à 0,01 fibre par centimètre cube d’air.

Section 379 Bilans de santé

379. (1) Le présent article s’applique aux travailleurs qui effectuent régulièrement des travaux d’amiante.

(2) Au moins une fois tous les deux ans et avec le consentement du travailleur visé, l’employeur :

a) prend des dispositions pour que le travailleur se fasse faire un bilan de santé pendant les heures ouvrables normales;

b) rembourse au travailleur toute fraction du coût du bilan de santé que ce dernier ne peut pas recouvrer.

(3) Lorsqu’un travailleur ne peut pas se faire faire le bilan de santé prévu au paragraphe (2) pendant les heures ouvrables normales, l’employeur considère le temps consacré à ce bilan de santé comme du temps passé au travail et veille à ce que le travailleur ne perde aucun salaire ni avantage.

(4) Le bilan de santé prévu au paragraphe (2) doit comprendre :

a) les antécédents médicaux complets et un examen physique approfondi portant une attention particulière au système respiratoire;

b) une exploration fonctionnelle respiratoire, notamment la capacité vitale forcée et le volume expiratoire maximal par seconde;

c) tout autre examen médical nécessaire au diagnostic de maladies liées à l’amiante.

Part 33 ABROGATION ET ENTRÉE EN VIGUEUR

Schedule R Substances chimiques et biologiques désignées

(Article 313 et paragraphe 318(1))

1. Tout mélange contenant moins de 1% de toute substance chimique figurant à l’annexe Q.

2. L’une quelconque des substances chimiques suivantes :

Tableau

NUMÉRO CAS* SUBSTANCE CHIMIQUE
75-07-0 Acétaldéhyde
60-35-5 Acétamide
79-06-1 Acrylamide
107-13-1 Acrylonitrile
1402-68-2 Aflatoxines
60-09-3 Para-aminoazobenzène
97-56-3 Ortho-aminoazotoluène
712-68-5 2-amino-5(5-nitro-2-furyl)-1,3,4-thiadiazole
61-82-5 Amitrole
90-04-0 Ortho-anisidine
1309-64-4 Trioxyde d’antimoine
7440-38-2 Arsenic et mélanges d’arsenic
1332-21-4 Amiante
1912-24-9 Atrazine
151-56-4 Aziridine
98-87-3 Chlorure de benzylidène
71-43-2 Benzène
- Colorants à base de benzidine
271-89-6 Benzofurane
98-07-7 Trichlorure de benzylidine
98-88-4 Chlorure de benzoyle
100-44-7 Chlorure de benzyle
618966 Violet de benzyle 4B
- Béryllium et composés du béryllium
75-27-4 Bromodichlorométhane
3296-90-0 2,2-bis(bromométhyl)propane-1,3-diol
106-99-0 1,3-butadiène
3068-88-0 Bêta-butyrolactone
25013-16-5 Butyl hydroxyanisole
- Cadmium et composés du cadmium
191905 Captafol
56-23-5 Tétrachlorure de carbone
2593402 Carraghénane, dégradé
- Isomères du chlordane
115-28-6 Acide chlorendique
- Paraffines chlorées
106-47-8 Para-chloroaniline
67-66-3 Chloroforme
95-57-8 2-chlorophénol
108-43-0 3-chlorophénol
106-48-9 4-chlorophénol
95-83-0 4-chloro-ortho-phénylénédiamine
95-69-2 Para-chloro-ortho-toluidine
1897-45-6 Chlorthalonil
- Composés du chrome, hexavalent
6459-94-5 Rouge CI 114
569-61-9 Rouge basique CI 9
2429-74-5 Bleu direct CI 15
6358-53-8 Rouge citrin 2
8007-45-2 Brais de goudron de houille
8007-45-2 Goudrons de houille
- Cobalt et composés du cobalt
8001-58-9 Créosotes
120-71-8 Para-crésidine
4748733 Cycasine
- DDT et isomères
613-35-4 N,N’-diacétylbenzidine
615-05-4 2,4-diaminoanisole
101-80-4 Éther de 4,4’-diaminodiphényle
95-80-7 2,4-diaminotoluène
334-88-3 Diazométhane
226-36-8; 224-42-0 Dibenzacridine
96-12-8 1,2-dibromo-3-chloropropane
79-43-6 Acide dichloroacétique
106-46-7 Para-dichlorobenzène
764-41-0 1,4-dichloro-2-butène
107-06-2 1,2-dichloroéthane
75-09-2 Dichlorométhane
542-75-6 1,3-dichloropropène (qualité technique)
62-73-7 Dichlorvos
1464-53-5 Diépoxybutane
117-81-7 Phtalate de di-2-éthylhexyle
- Échappement de moteur diesel
1615-80-1 1,2-diéthylhydrazine
64-67-5 Diéthylsulfate
101-90-6 Éther de diglycidyle et de résorcinol
392185 Sulfate de diisopropyle
79-44-7 Chlorure de diméthylcarbamoyle
68-12-2 Diméthylformamide
57-14-7 1,1-diméthylhydrazine
540-73-8 1,2-diméthylhydrazine
77-78-1 Sulfate de diméthyle
- Dinitropyrènes
25321-14-6 Dinitrotoluène
123-91-1 1,4-dioxane
2475-48-8 Bleu dispersé
106-89-8 Épichlorhydrine
106-88-7 1,2-époxybutane
66733-21-9 Érionite
140-88-5 Acrylate d’éthyle
74-96-4 Bromure d’éthyle
106-93-4 Dibromure d’éthylène
75-21-8 Oxyde d’éthylène
96-45-7 Éthylène thiourée
62-50-0 Méthanesulfonate d’éthyle
759-73-9 N-éthyl-N-nitrosourée
50-00-0 Formaldéhyde
3570-75-0 2-(2-formylhydrazino)-4(5-nitro-2-furyl)thiazole
- Essence
765-34-4 Glycidaldéhyde
2784-94-3 Bleu HC 1
76-44-8 Heptachlor
118-74-1 Hexachlorobenzène
87-68-3 Hexachlorobutadiène
608-73-1 Hexachlorocyclohexanes
67-72-1 Hexachloroéthane
680-31-9 Hexaméthylphosphoramide
302-01-2 Hydrazine
22398-80-7 Phosphure d’indium
193-39-5 Indone[1,2,3-cd]pyrene
78-79-5 Isoprène
143-50-0 Képone
- Plomb (composés), inorganiques
632-99-5 Magenta (contenant du rouge basique CI 9)
- Carburants diesel marin
484-20-8 5-méthoxypsoralène
75-55-8 2-méthylaziridine
101-14-4 4,4’-méthylènebis(2-chloroaniline)
838-88-0 4,4’-méthylènebis(2-méthylaniline)
101-77-9 4,4’-méthylènedianiline
60-34-4 Méthyl hydrazine
74-88-4 Iodure de méthyle
- Composés du méthylmercure
66-27-3 Méthanesulfonate de méthyle
129-15-7 2-méthyl-1-nitroanthraquinone
684-93-5 N-méthyl-N-nitrosourée
615-53-2 N-méthyl-N-nitrosouréthane
8012-95-1 Huiles minérales, non traitées et partiellement traitées
2385-85-5 Mirex
50-60-2 Gaz moutarde
- Nickel (composés)
12035-72-2 Sous-sulfure de nickel
- Acide nitrilotriacétique et ses sels
1836-75-5 Nitrofène (qualité technique)
607-57-8 2-nitrofluorène
555-84-0 1-[(5-nitrofurfurylidène)amino]2-imidazolidinone
51-75-2 Ypérite à l’azote
79-46-9 2-nitropropane
5522-43-0; 57835-92-4 Isomères du nitropyrène
924-16-3 N-nitrosodi-n-butylamine
1116-54-7 N-nitrosodiéthanolamine
55-18-5 N-nitrosodiéthylamine
62-75-9 N-nitrosodiméthylamine
621-64-7 N-nitrosodi-N-propylamine
4549-40-0 N-nitrosométhylvinylamine
59-89-2 N-nitrosomorpholine
16543-55-8 N-nitrosonornicotine
100-75-4 N-nitrosopipéridine
930-55-2 N-nitrosopyrrolidine
13256-22-9 N-nitrososarcosine
2646-17-5 Orange insoluble SS
3752810 Palygorskite (attapulgite) (fibres longues, > 5 microns)
- Hydrocarbures aromatiques pentacycliques ou hexacycliques non substitués
135-88-6 N-phényl-bêta-naphtylamine
95-54-5 O-phénylènediamine
122-60-1 Éther de phényle et de glycidyle
100-63-0 Phénylhydrazine
12584427 Biphényles polybromés
1336-36-3 Biphényles polychlorés
3564-908; 3761-53-3 Ponceau 3R
2139591 Bromate de potassium
1120-71-4 1,3-propanesultone
57-57-8 Bêta-propriolactone
75-55-8 Propylènimine
75-56-9 Oxyde de propylène
- Fibres de céramique réfractaire
- Mazout lourd
94-59-7 Safrole
68308-34-9 Huiles de schiste
- Silice cristalline (taille respirable)
409-21-2 Carbure de silicium, fibreux (y compris les trichites)
132-27-4 Orthophénylphénate de sodium
- Suies de la pyrolyse du mazout de chauffage
100-42-5 Styrène
96-09-3 Styrène-7,8-oxyde
95-06-7 Sulfallate
- Acide sulphurique (exposition au brouillard chimique fort seulement)
637719 2,3,7,8-tétrachloro-dibenzo-paradioxine
127-18-4 Tétrachloroéthylène
116-14-3 Tétrafluoroéthylène
509-14-8 Tétranitrométhane
62-55-5 Thioacétamide
139-65-1 Thiodianiline
141-90-2 Thiouracil
62-56-6 Thiourée
119-93-7 Ortho-tolidine
584-84-9 Toluène diisocyanate
95-53-4 Ortho-toluidine
106-49-0 Para-toluidine
8001-35-2 Camphène chloré
52-24-4 Thiotépa
126-72-7 Phosphate de tris(2,3-dibromopropyle)
72-57-1 Bleu trypan
- Uranium, composés solubles et insolubles (naturels)
51-79-6 Uréthane
108-05-4 Acétate de vinyle
593-60-2 Bromure de vinyle
100-40-3 4-vinylcyclohexène
106-87-6 Dioxyde de vinylcyclohexène
75-02-5 Fluorure de vinyle - Poussières de bois (chêne, hêtre, bouleau, acajou, teck et noyer)
13530-65-9; 11103-86-9; 37300-23-5 Chromates de zinc
1300-73-8 Isomères de la xylidine

*Le terme «CAS» désigne la Chemical Abstracts Service Division de l’American Chemical Society

Schedule X Procédés à l’amiante

(Article 364 et paragraphe 377(1))

Partie A - Procédés à l’amiante à risque élevé

1. L’enlèvement, l’encapsulage, l’encloisonnement ou la perturbation de tout ce qui ne constitue pas de faibles quantités d’un matériau contenant de l’amiante friable pendant la réparation, la modification, l’entretien, la démolition ou le démantèlement de toute partie d’une usine.

2. Le nettoyage, l’entretien ou l’enlèvement du matériel de circulation d’air dans les immeubles où des matériaux ignifuges contenant de l’amiante ont été appliqués par projection aux voies d’air ou aux conduits de ventilation.

3. Le démantèlement ou la modification ou réparation importante de tout ou partie d’un chauffe-eau, d’un four, d’un séchoir ou d’un dispositif similaire qui est fait de matériaux contenant de l’amiante.

4. L’utilisation d’outils électriques non dotés d’un sytème de filtration HEPA pour meuler, couper ou abraser toute surface ou tout produit contenant de l’amiante.

Partie B - Procédés à l’amiante à risque modéré

1. L’utilisation d’un outil électrique doté d’un sytème de filtration HEPA pour couper, façonner ou meuler toute surface ou tout produit contenant de l’amiante.

2. L’enlèvement de tout ou partie d’un faux-plafond lorsqu’un matériau contenant de l’amiante friable repose ou est susceptible de reposer sur la surface du faux-plafond.

3. L’enlèvement, l’encapsulage, l’encloisonnement ou la perturbation de faibles quantités d’un matériau contenant de l’amiante friable pendant la réparation, la modification, l’entretien, la démolition ou le démantèlement de tout ou partie d’une structure, d’une machine ou d’un matériel.

Partie C - Procédés à l’amiante à faible risque

1. L’installation ou l’enlèvement de produits fabriqués contenant de l’amiante lorsqu’aucun sablage ni aucune coupe ou perturbation similaire ne sont nécessaires.

2. L’utilisation d’outils à main pour couper, façonner, percer ou enlever un produit fabriqué contenant de l’amiante.

3. L’enlèvement d’un matériau de cloison sèche lorsque des composés de remplissage de joints à l’amiante ont été utilisés.

4. L’utilisation d’un équipement de protection individuelle fait de textiles contenant de l’amiante.

5. Le transport ou la manipulation de matériaux contenant de l’amiante dans des conteneurs scellés.

6. Le nettoyage ou l’élimination de faibles quantités de débris d’amiante qui se sont détachés ou qui sont tombés d’une surface friable.

7. L’enlèvement de petits échantillons d’un matériau contenant de l’amiante à des fins d’identification.

Règlement sur la santé et la sécurité au travail
R-003-2016

Partie 3 OBLIGATIONS GÉNÉRALES

Article 14 Personnes mineures

14. (1) L’employeur s’assure qu’aucune personne âgée de moins de 16 ans n’est obligée ni autorisée à travailler, selon le cas :

a) sur un chantier de construction;

b) à un procédé de production dans une usine de pâte, une scierie ou une menuiserie;

c) à un procédé de production dans une fonderie ou une affinerie, dans le travail du métal ou dans des activités de fabrication;

d) dans un espace restreint;

e) dans des opérations forestières;

f) à titre d’opérateur de matériel mobile motorisé, de grue ou de monte-charge;

g) si l’exposition à un agent chimique ou biologique est susceptible de mettre en danger la santé ou la sécurité de cette personne;

h) à la construction ou à l’entretien de lignes électriques.

(2) L’employeur s’assure qu’aucune personne âgée de moins de 18 ans n’est obligée ni autorisée à travailler, selon le cas :

a) à titre de travailleur du secteur nucléaire au sens de l’article 339;

b) à des travaux d’amiante au sens de l’article 364;

c) à des travaux de silice au sens de l’article 380;

d) à une activité exigeant l’utilisation d’un appareil respiratoire à alimentation d’air.

Partie 21 AGENTS CHIMIQUES ET BIOLOGIQUES

Article 313 Substances énumérées à l’annexe R

313. Lorsqu’un travailleur est obligé ou autorisé à manipuler, à utiliser, à entreposer, à produire ou à éliminer un agent chimique ou biologique énuméré à l’annexe R, l’employeur :

a) d’une part, prévoit des contrôles techniques adaptés afin de prévenir, dans la mesure de ce qui est raisonnablement possible, la diffusion de cet agent dans le lieu de travail;

b) d’autre part, prend toute autre disposition nécessaire et fournit un équipement de protection individuelle qui répond aux exigences de la partie 7 afin de prévenir, dans la mesure de ce qui est raisonnablement possible, l’exposition de travailleurs à cet agent.

Article 318 Signalement de l’exposition d’un travailleur à un agent chimique ou biologique

318. (1) Lorsqu’il y a accumulation, déversement ou fuite d’un agent chimique ou biologique énuméré aux annexes Q ou R et que l’incident expose un travailleur à l’agent chimique ou biologique à un degré où sa santé ou sa sécurité pourraient être compromises, l’employeur, en consultation avec le comité ou un représentant, fait enquête sur l’incident dès que cela est raisonnablement possible et rédige un rapport comportant les renseignements suivants :

a) une description de l’incident, notamment la date où il s’est produit et tous les lieux de travail touchés;

b) le nom des agents libérés et leurs caractéristiques;

c) la durée estimée et le degré d’exposition de chaque travailleur à chaque agent libéré;

d) le nom de chaque travailleur exposé et la manière dont l’agent est entré dans son corps;

e) les causes de l’incident;

f) toutes les mesures prises pour prévenir tout nouvel incident semblable.

(2) L’employeur fournit une copie du rapport rédigé conformément au paragraphe (1) aux travailleurs qui ont été exposés à l’agent chimique ou biologique libéré.

Partie 24 AMIANTE

Article 364 Définitions

364. Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente partie.

« amiante » Bien ouvré, selon le cas :

a) dont au moins 1 pour cent de la masse était constituée d’amiante au moment de sa fabrication;

b) composé d’au moins 1 pour cent d’amiante selon les analyses microscopiques et stéréoscopiques et les analyses par lumière polarisée et par dispersion colorante, conformément au Manual of Analytical Methods, Method 9002, Issue 2 du National Institute for Occupational Safety and Health, dans ses versions successives.

« friable » Se dit d’un matériau qui, lorsqu’il est sec, se désagrège ou se pulvérise ou peut être désagrégé ou pulvérisé par pression de la main.

« matériau amiantifère » Matériau contenant ou susceptible de contenir de l’amiante.

« poussière d’amiante » Fibres d’amiante susceptibles d’être en suspension dans l’air, ou poussière contenant de telles fibres.

« revêtement d’amiante » Revêtement contenant un matériau amiantifère et formant la couche extérieure d’un objet.

« travaux d’amiante » Activité susceptible d’entraîner le rejet de poussière d’amiante, notamment :

a) le sciage, le découpage ou le ponçage de matériaux amiantifères;

b) la réparation, l’entretien, le remplacement ou l’enlèvement de revêtements faits de matériaux amiantifères;

c) le nettoyage ou l’élimination de matériaux amiantifères;

d) le mélange ou l’application de rognures, de ciments, de coulis, de mastics d’amiante ou de composés semblables;

e) l’entreposage ou le transport de matériaux amiantifères;

f) la démolition de structures qui utilisent des matériaux amiantifères.

« travaux d’amiante à risque élevé » Travaux d’amiante décrits à partie A de l’annexe X, y compris les projets d’élimination des poussières d’amiante.

Article 366 Interdiction - utilisation de la crocidolite

366. Il est interdit d’installer de la crocidolite ou un mélange contenant de la crocidolite.

Article 367 Interdiction - vaporisation

367. Il est interdit de vaporiser des matériaux amiantifères.

Article 368 Identification des matériaux amiantifères

368. (1) L’employeur identifie les matériaux qui suivent, et en conserve un dossier écrit, dont la présence sur le lieu de travail est connue ou devrait raisonnablement être connue de lui :

a) tous les matériaux amiantifères friables à découvert;

b) tous les matériaux amiantifères friables non à découvert;

c) tous les matériaux amiantifères servant à isoler des tuyaux, des fournaises et des conduits.

(2) Tout matériau susceptible de contenir de l’amiante est réputé un matériau amiantifère pour l’application de la présente partie, jusqu’à ce qu’il soit déterminé que le matériau est exempt d’amiante.

(3) L’employeur, sans délai, relève la présence, dans le lieu de travail, de tout matériau amiantifère endommagé ou en mauvais état et susceptible de rejeter de la poussière d’amiante dans l’atmosphère.

(4) L’employeur peut déléguer à une personne compétente la tâche de relever les matériaux amiantifères ou la détermination que des matériaux sont exempts d’amiante.

(5) L’employeur met une copie des dossiers visés aux paragraphes (1) et (3) à la disposition du comité ou d’un représentant et des travailleurs.

Article 369 Étiquetage et affichage

369. (1) Lorsque les travailleurs ont accès à des matériaux amiantifères, l’employeur s’assure de ce qui suit :

a) les matériaux portent une étiquette claire et visible indiquant qu’il s’agit de matériaux amiantifères ou d’amiante, le cas échéant;

b) la présence de matériaux amiantifères et les endroits où ils se trouvent sont clairement indiqués sur un panneau placé de manière visible, aussi près que possible de ces matériaux;

c) la présence de matériaux amiantifères et les endroits où ils se trouvent sont clairement indiqués sur une carte ou un plan que les travailleurs peuvent consulter facilement.

(2) L’employeur s’assure que toute étiquette, tout panneau, toute carte et tout plan exigés au paragraphe (1) portent mention du danger que représente, pour la santé, l’absorption de fibres d’amiante par le corps.

(3) L’employeur fournit aux travailleurs et à toute autre personne présente sur le lieu de travail tous les renseignements pertinents tirés des dossiers conservés conformément au paragraphe 368(1) concernant tout matériau visé au paragraphe 368(2) qui est susceptible d’être perturbé et pourrait rejeter de la poussière d’amiante.

Article 370 Inspection

370. (1) L’employeur s’assure que tout matériau amiantifère friable et tous les revêtements d’amiante vaporisés sur le lieu de travail :

a) d’une part, sont inspectés régulièrement par lui;

b) d’autre part, sont inspectés au moins une fois l’an par une personne compétente dans le but de confirmer que les matériaux ne rejettent pas de poussière d’amiante dans l’atmosphère ni ne sont susceptibles d’en rejeter.

(2) L’employeur conserve un dossier écrit de l’inspection annuelle visée à l’alinéa (1)b) et en met une copie à la disposition des travailleurs sur le lieu de travail.

Article 371 Revêtements d’amiante

371. L’employeur s’assure de ce qui suit :

a) tous les revêtements d’amiante sont gardés en bon état;

b) les réparations et scellages nécessaires pour empêcher la désagrégation de l’amiante d’un revêtement ou le rejet de poussière d’amiante par le revêtement sont faits sans délai;

c) les revêtements d’amiante ne sont pas perturbés aux fins d’entretien, de remplacement, d’enlèvement ou de réparation tant que les revêtements ne sont pas entièrement mouillés dans toute leur épaisseur;

d) s’il est impossible de se conformer à l’alinéa c) :

(i) soit les revêtements restent mouillés pendant qu’on les perturbe,

(ii) soit on utilise des moyens efficaces pour retenir à sa source la poussière libérée par la perturbation.

Article 372 Travaux d’amiante

372. (1) L’employeur à la fois :

a) s’assure que les travaux d’amiante sont effectués de manière à empêcher, dans la mesure de ce qui est raisonnablement possible, le rejet de poussière d’amiante dans l’atmosphère;

b) en consultation avec le comité ou un représentant, élabore un plan de contrôle des rejets d’amiante qui protège la santé et la sécurité des travailleurs en cas de dispersion de poussière d’amiante dans l’atmosphère du lieu de travail;

c) applique le plan de contrôle des rejets d’amiante élaboré en vertu de l’alinéa b).

(2) Le plan élaboré en vertu de l’alinéa (1)b) doit être formulé par écrit et comprendre ce qui suit :

a) les protocoles d’urgence à appliquer en cas de rejet non contrôlé d’amiante, notamment :

(i) les moyens de protéger les travailleurs exposés,

(ii) les méthodes de confinement et de contrôle des rejets d’amiante,

(iii) les protocoles de décontamination à suivre;

b) les travaux d’amiante que les travailleurs peuvent effectuer;

c) la formation des travailleurs relativement aux travaux d’amiante que les travailleurs pourraient être obligés ou autorisé à exécuter;;

d) les méthodes de contrôle des rejets de poussière d’amiante;

e) l’équipement de protection individuelle que les travailleurs pourraient être tenus d’utiliser;

f) les protocoles de décontamination :

(i) d’une part, du lieu de travail,

(ii) d’autre part, des travailleurs qui effectuent des travaux d’amiante;

g) le calendrier d’inspection et d’entretien de tous les matériaux amiantifères.

(3) L’employeur rend une copie du plan élaboré conformément à l’alinéa (1)b) facilement accessible pour les travailleurs sur le lieu de travail.

(4) Lorsque des travaux d’amiante sont entrepris, l’employeur s’assure de ce qui suit :

a) la zone de travaux est isolée efficacement ou encloisonnée de manière à empêcher la dispersion de poussière d’amiante à l’extérieur de la zone;

b) une mise en garde indiquant le déroulement de travaux d’amiante est affichée de manière visible;

c) tous les matériaux amiantifères enlevés sont placés dans des contenants convenables qui sont à l’épreuve de l’amiante et qui portent clairement la mention « amiante » sur l’étiquette;

d) les contenants visés à l’alinéa c) sont manipulés et transportés de manière à ne pas être endommagés.

Article 373 Dispositifs de ventilation

373. (1) Lorsqu’un dispositif de ventilation par aspiration est utilisé pour contenir de la poussière d’amiante, l’employeur s’assure que le dispositif à la fois :

a) est muni d’un filtre HEPA;

b) fait l’objet d’inspections régulières visant à en déceler les défauts;

c) est entretenu;

d) est certifié comme étant en mesure de fonctionner de manière sécuritaire et efficace au moins une fois l’an par une personne compétente.

(2) Lorsqu’un dispositif de ventilation par aspiration envoie l’air d’un secteur dans un autre secteur du lieu de travail occupé par des travailleurs, l’employeur s’assure que le dispositif est mis à l’essai selon une méthode approuvée par une personne compétente avant le début de travaux d’amiante, pour veiller à ce qu’il fonctionne de manière sécuritaire et efficace.

Article 374 Équipement de protection individuelle

374. (1) Lorsqu’on n’utilise pas de dispositif efficace de ventilation par aspiration locale et que des travaux d’amiante produisent de la poussière d’amiante, l’employeur s’assure que chaque travailleur susceptible d’y être exposé est pourvu et se sert :

a) d’une part, d’un appareil de protection respiratoire approuvé qui convient au degré de risque des travaux d’amiante effectués et qui répond aux exigences de la partie 7;

b) d’autre part, de vêtements protecteurs approuvés qui empêchent le contact avec de la poussière d’amiante lorsqu’on les porte.

(2) L’employeur s’assure que les vêtements protecteurs sont :

a) soit éliminés après usage comme des déchets d’amiante, conformément à l’article 375;

b) soit conservés, entretenus et nettoyés d’une manière sécuritaire après chaque utilisation.

Article 375 Déchets d’amiante

375. (1) Sous réserve du paragraphe (3), l’employeur s’assure que les déchets et la poussière d’amiante produits sur le lieu de travail sont éliminés rapidement, au moins une fois par jour, au moyen d’un aspirateur muni d’un filtre HEPA ou, si cela est impossible, par voie humide, pour empêcher la poussière d’amiante de se disperser dans l’air.

(2) L’employeur s’assure que l’aspirateur à la fois :

a) fait l’objet d’inspections régulières visant à en déceler les défauts;

b) est entretenu;

c) est certifié comme étant en mesure de fonctionner de manière sécuritaire et efficace au moins une fois l’an par une personne compétente.

(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux aspirateurs utilisés à l’intérieur d’une enceinte isolée efficacement qui sert à contrôler la dispersion de la poussière d’amiante.

(4) L’employeur s’assure que les travailleurs chargés de l’élimination des déchets d’amiante obtiennent une formation convenable sur la façon de manipuler de manière sécuritaire ces déchets et de les éliminer de façon à ne pas créer de danger pour la santé ou la sécurité des travailleurs ou des autres personnes se trouvant dans l’aire d’élimination.

Article 376 Mise en garde sur les risques pour la santé

376. L’employeur s’assure que les travailleurs susceptibles d’effectuer des travaux d’amiante ou d’être exposés à la poussière d’amiante sont informés du fait :

a) que l’inhalation d’amiante peut causer :

(i) la pneumoconiose,

(ii) le cancer du poumon,

(iii) le mésothéliome;

b) que les risques de l’inhalation d’amiante pour la santé sont accrus par le tabagisme.

Article 377 Formation

377. (1) L’employeur s’assure de donner aux travailleurs susceptibles d’être exposés à la poussière d’amiante produite par des travaux d’amiante une formation relativement à la manipulation sécuritaire de l’amiante convenant au degré de risque de ces travaux, établi à l’annexe X.

(2) Les travailleurs ne peuvent effectuer des travaux d’amiante que s’ils ont suivi la formation prévue au paragraphe (1).

Article 378 Travaux d’amiante à risque élevé

378. (1) Lorsque des travaux d’amiante à risque élevé sont en cours ou sont terminés, l’employeur s’assure que des travailleurs ne sont pas obligés ni autorisés à entrer dans la zone touchée s’ils ne portent pas d’appareil de protection respiratoire approuvé.

(2) Malgré le paragraphe (1), l’employeur peut obliger ou autoriser qu’un travailleur qui ne porte pas d’appareil de protection respiratoire entre dans une zone touchée si une personne compétente confirme :

a) d’une part, qu’il n’y a aucun signe visible de déchets dans cette zone;

b) d’autre part, que la concentration de l’air en fibres d’amiante en suspension est inférieure à 0,01 fibre par centimètre cube d’air.

Article 379 Bilans de santé

379. (1) Le présent article s’applique aux travailleurs qui effectuent régulièrement des travaux d’amiante.

(2) Au moins une fois tous les deux ans et avec le consentement du travailleur visé, l’employeur :

a) d’une part, prend des dispositions pour que le travailleur se fasse faire un bilan de santé pendant les heures ouvrables normales;

b) d’autre part, rembourse au travailleur toute fraction du coût du bilan de santé que ce dernier ne peut pas recouvrer.

(3) Lorsqu’un travailleur ne peut pas se faire faire le bilan de santé prévu au paragraphe (2) pendant les heures ouvrables normales, l’employeur considère le temps consacré à ce bilan de santé comme du temps passé au travail et veille à ce que le travailleur ne perde aucun salaire ni avantage.

(4) Le bilan de santé prévu au paragraphe (2) doit comprendre ce qui suit :

a) les antécédents médicaux complets et un examen physique approfondi portant une attention particulière au système respiratoire;

b) une exploration fonctionnelle respiratoire, notamment la capacité vitale forcée et le volume expiratoire maximal par seconde;

c) tout autre examen médical nécessaire au diagnostic de maladies liées à l’amiante.

Partie 33 ABROGATION ET ENTRÉE EN VIGUEUR

Annexe R Substances chimiques et biologiques désignées

(article 313 et paragraphe 318(1))

1. Tout mélange contenant moins de 1 % de toute substance chimique figurant à l’annexe Q.

2. L’une quelconque des substances chimiques suivantes :

Tableau

NUMÉRO CAS* SUBSTANCE CHIMIQUE
75-07-0 Acétaldéhyde
60-35-5 Acétamide
79-06-1 Acrylamide
107-13-1 Acrylonitrile
1402-68-2 Aflatoxines
60-09-3 Para-aminoazobenzène
97-56-3 Ortho-aminoazotoluène
712-68-5 2-amino-5(5-nitro-2-furyl)-1,3,4-thiadiazole
61-82-5 Amitrole
90-04-0 Ortho-anisidine
1309-64-4 Trioxyde d’antimoine
7440-38-2 Arsenic et mélanges d’arsenic
1332-21-4 Amiante
1912-24-9 Atrazine
151-56-4 Aziridine
98-87-3 Chlorure de benzylidène
71-43-2 Benzène - Colorants à base de benzidine
271-89-6 Benzofurane
98-07-7 Trichlorure de benzylidine
98-88-4 Chlorure de benzoyle
100-44-7 Chlorure de benzyle
618966 Violet de benzyle 4B
- Béryllium et composés du béryllium
75-27-4 Bromodichlorométhane
3296-90-0 2,2-bis(bromométhyl)propane-1,3-diol
106-99-0 1,3-butadiène
3068-88-0 Bêta-butyrolactone
25013-16-5 Butyl hydroxyanisole
- Cadmium et composés du cadmium
191905 Captafol
56-23-5 Tétrachlorure de carbone
2593402 Carraghénane, dégradé
- Isomères du chlordane
115-28-6 Acide chlorendique
- Paraffines chlorées
106-47-8 Para-chloroaniline
67-66-3 Chloroforme
95-57-8 2-chlorophénol
108-43-0 3-chlorophénol
106-48-9 4-chlorophénol
95-83-0 4-chloro-ortho-phénylénédiamine
95-69-2 Para-chloro-ortho-toluidine
1897-45-6 Chlorthalonil
- Composés du chrome, hexavalent
6459-94-5 Rouge CI 114
569-61-9 Rouge basique CI 9
2429-74-5 Bleu direct CI 15
6358-53-8 Rouge citrin 2
8007-45-2 Brais de goudron de houille
8007-45-2 Goudrons de houille
- Cobalt et composés du cobalt
8001-58-9 Créosotes
120-71-8 Para-crésidine
4748733 Cycasine
- DDT et isomères
613-35-4 N,N'-diacétylbenzidine
615-05-4 2,4-diaminoanisole
101-80-4 Éther de 4,4'-diaminodiphényle
95-80-7 2,4-diaminotoluène
334-88-3 Diazométhane
226-36-8; 224-42-0 Dibenzacridine
96-12-8 1,2-dibromo-3-chloropropane
79-43-6 Acide dichloroacétique
106-46-7 Para-dichlorobenzène
764-41-0 1,4-dichloro-2-butène
107-06-2 1,2-dichloroéthane
75-09-2 Dichlorométhane
542-75-6 1,3-dichloropropène (qualité technique)
62-73-7 Dichlorvos
1464-53-5 Diépoxybutane
117-81-7 Phtalate de di-2-éthylhexyle
- Échappement de moteur diesel
1615-80-1 1,2-diéthylhydrazine
64-67-5 Diéthylsulfate
101-90-6 Éther de diglycidyle et de résorcinol
2973-10-6 Sulfate de diisopropyle
79-44-7 Chlorure de diméthylcarbamoyle
68-12-2 Diméthylformamide
57-14-7 1,1-diméthylhydrazine
540-73-8 1,2-diméthylhydrazine
77-78-1 Sulfate de diméthyle
- Dinitropyrènes
25321-14-6 Dinitrotoluène
123-91-1 1,4-dioxane
2475-48-8 Bleu dispersé
106-89-8 Épichlorhydrine
106-88-7 1,2-époxybutane
66733-21-9 Érionite
140-88-5 Acrylate d’éthyle
74-96-4 Bromure d’éthyle
106-93-4 Dibromure d’éthylène
75-21-8 Oxyde d’éthylène
96-45-7 Éthylène thiourée
62-50-0 Méthanesulfonate d’éthyle
759-73-9 N-éthyl-N-nitrosourée
50-00-0 Formaldéhyde
3570-75-0 2-(2-formylhydrazino)-4(5-nitro-2-furyl)thiazole
- Essence
765-34-4 Glycidaldéhyde
2784-94-3 Bleu HC 1
76-44-8 Heptachlor
118-74-1 Hexachlorobenzène
87-68-3 Hexachlorobutadiène
608-73-1 Hexachlorocyclohexanes
67-72-1 Hexachloroéthane
680-31-9 Hexaméthylphosphoramide
302-01-2 Hydrazine
22398-80-7 Phosphure d’indium
193-39-5 Indone[1,2,3-cd]pyrene
78-79-5 Isoprène
143-50-0 Képone
- Plomb (composés), inorganiques
632-99-5 Magenta (contenant du rouge basique CI 9)
- Carburants diesel marin
484-20-8 5-méthoxypsoralène
75-55-8 2-méthylaziridine
101-14-4 4,4'-méthylènebis(2-chloroaniline)
838-88-0 4,4'-méthylènebis(2-méthylaniline)
101-77-9 4,4'-méthylènedianiline
60-34-4 Méthyl hydrazine
74-88-4 Iodure de méthyle
- Composés du méthylmercure
66-27-3 Méthanesulfonate de méthyle
129-15-7 2-méthyl-1-nitroanthraquinone
684-93-5 N-méthyl-N-nitrosourée
615-53-2 N-méthyl-N-nitrosouréthane
8012-95-1 Huiles minérales, non traitées et partiellement traitées
2385-85-5 Mirex
50-60-2 Gaz moutarde
- Nickel (composés)
12035-72-2 Sous-sulfure de nickel
- Acide nitrilotriacétique et ses sels
1836-75-5 Nitrofène (qualité technique)
607-57-8 2-nitrofluorène
555-84-0 1-[(5-nitrofurfurylidène)amino]2-imidazolidinone
51-75-2 Ypérite à l’azote
79-46-9 2-nitropropane
5522-43-0; 57835-92-4 Isomères du nitropyrène
924-16-3 N-nitrosodi-n-butylamine
1116-54-7 N-nitrosodiéthanolamine
55-18-5 N-nitrosodiéthylamine
62-75-9 N-nitrosodiméthylamine
621-64-7 N-nitrosodi-N-propylamine
4549-40-0 N-nitrosométhylvinylamine
59-89-2 N-nitrosomorpholine
16543-55-8 N-nitrosonornicotine
100-75-4 N-nitrosopipéridine
930-55-2 N-nitrosopyrrolidine
13256-22-9 N-nitrososarcosine
2646-17-5 Orange insoluble SS
12174-11-7 Palygorskite (attapulgite) (fibres longues, > 5 microns)
- Hydrocarbures aromatiques pentacycliques ou hexacycliques non substitués
135-88-6 N-phényl-bêta-naphtylamine
95-54-5 O-phénylènediamine
122-60-1 Éther de phényle et de glycidyle
100-63-0 Phénylhydrazine
12584427 Biphényles polybromés
1336-36-3 Biphényles polychlorés
3564-908; 3761-53-3 Ponceau 3R
2139591 Bromate de potassium
1120-71-4 1,3-propanesultone
57-57-8 Bêta-propriolactone
75-55-8 Propylènimine
75-56-9 Oxyde de propylène
- Fibres de céramique réfractaire
- Mazout lourd
94-59-7 Safrole
68308-34-9 Huiles de schiste
- Silice cristalline (taille respirable)
409-21-2 Carbure de silicium, fibreux (y compris les trichites)
132-27-4 Orthophénylphénate de sodium
- Suies de la pyrolyse du mazout de chauffage
100-42-5 Styrène
96-09-3 Styrène-7,8-oxyde
95-06-7 Sulfallate
- Acide sulphurique (exposition au brouillard chimique fort seulement)
637719 2,3,7,8-tétrachloro-dibenzo-paradioxine
127-18-4 Tétrachloroéthylène
116-14-3 Tétrafluoroéthylène
509-14-8 Tétranitrométhane
62-55-5 Thioacétamide
139-65-1 Thiodianiline
141-90-2 Thiouracil
62-56-6 Thiourée
119-93-7 Ortho-tolidine
584-84-9 Toluène diisocyanate
95-53-4 Ortho-toluidine
106-49-0 Para-toluidine
8001-35-2 Camphène chloré
52-24-4 Thiotépa
126-72-7 Phosphate de tris(2,3-dibromopropyle)
72-57-1 Bleu trypan
- Uranium, composés solubles et insolubles (naturels)
51-79-6 Uréthane
108-05-4 Acétate de vinyle
593-60-2 Bromure de vinyle
100-40-3 4-vinylcyclohexène
106-87-6 Dioxyde de vinylcyclohexène
75-02-5 Fluorure de vinyle
- Poussières de bois (chêne, hêtre, bouleau, acajou, teck et noyer)
13530-65-9; 11103-86-9; 37300-23-5 Chromates de zinc
1300-73-8 Isomères de la xylidine

*Le terme « CAS » désigne la Chemical Abstracts Service Division de l’American Chemical Society

Annexe X Procédés à l’amiante

(article 364 et paragraphe 377(1))

Partie A - Procédés à l’amiante à risque élevé

1 L’enlèvement, l’encapsulage, l’encloisonnement ou la perturbation de tout ce qui ne constitue pas de faibles quantités d’un matériau contenant de l’amiante friable pendant la réparation, la modification, l’entretien, la démolition ou le démantèlement de toute partie d’un établissement.

2. Le nettoyage, l’entretien ou l’enlèvement du matériel de circulation d’air dans les immeubles où des matériaux ignifuges contenant de l’amiante ont été appliqués par projection aux voies d’air ou aux conduits de ventilation.

3. Le démantèlement ou la modification ou réparation importante de tout ou partie d’un chauffe-eau, d’un four, d’un séchoir ou d’un dispositif similaire qui est fait de matériaux contenant de l’amiante.

4. L’utilisation d’outils électriques non dotés d’un système de filtration HEPA pour meuler, couper ou abraser toute surface ou tout produit contenant de l’amiante.

Partie B - Procédés à l’amiante à risque modéré

1. L’utilisation d’un outil électrique doté d’un système de filtration HEPA pour couper, façonner ou meuler toute surface ou tout produit contenant de l’amiante.

2. L’enlèvement de tout ou partie d’un faux-plafond lorsqu’un matériau contenant de l’amiante friable repose ou est susceptible de reposer sur la surface du faux-plafond.

3. L’enlèvement, l’encapsulage, l’encloisonnement ou la perturbation de faibles quantités d’un matériau contenant de l’amiante friable pendant la réparation, la modification, l’entretien, la démolition ou le démantèlement de tout ou partie d’une structure, d’une machine ou d’un matériel.

Partie C - Procédés à l’amiante à faible risque

1. L’installation ou l’enlèvement de produits fabriqués contenant de l’amiante lorsqu’aucun sablage ni aucune coupe ou perturbation similaire ne sont nécessaires.

2. L’utilisation d’outils à main pour couper, façonner, percer ou enlever un produit fabriqué contenant de l’amiante.

3. L’enlèvement d’un matériau de cloison sèche lorsque des composés de remplissage de joints à l’amiante ont été utilisés.

4. L’utilisation d’un équipement de protection individuelle fait de textiles contenant de l’amiante.

5. Le transport ou la manipulation de matériaux contenant de l’amiante dans des conteneurs scellés.

6. Le nettoyage ou l’élimination de faibles quantités de débris d’amiante qui se sont détachés ou qui sont tombés d’une surface friable.

7. L’enlèvement de petits échantillons d’un matériau contenant de l’amiante à des fins d’identification.